• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

À Chamonix en Haute-Savoie, le petit train du Montenvers fête ses 110 ans

Ce week-end, les festivités permettront de retrouver notamment l'esprit pionnier d'avant le train, avec "montée d'antan à pied avec des mules" - mais redescente en train gratuite - et tyrolienne sur le glacier. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Ce week-end, les festivités permettront de retrouver notamment l'esprit pionnier d'avant le train, avec "montée d'antan à pied avec des mules" - mais redescente en train gratuite - et tyrolienne sur le glacier. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

De nombreuses festivités sont prévues ce week-end pour célébrer les 110 ans du petit train à crémaillère du Montenvers. Il emmène chaque printemps-été des centaines de milliers de touristes de Chamonix au pied de la Mer de Glace.

Par AFP

Immanquable avec ses wagons rouge vif, le petit train à crémaillère du Montenvers fête cette année ses 110 ans, emmenant chaque printemps-été des centaines de milliers de touristes de Chamonix au pied de la Mer de Glace.

L'idée du train est venue à la fin du XIXème siècle avec le succès des excursions en montagne à partir de Chamonix, particulièrement vers un beau point de vue sur la Mer de Glace, au lieu-dit le Montenvers.

A cette époque, il fallait effectuer le trajet à pied, ou à dos de mulet, ou dans une chaise à porteurs, ce qui faisait vivre quelque 400 accompagnateurs dans la ville.
 

Inauguré le 29 mai 2019


Le projet est donc surtout accueilli par des craintes de voir disparaître cette manne, mais il finit néanmoins par se développer. Les travaux commencent en 1906, et le train est inauguré le 29 mai 1909.

Initialement à vapeur, il passe à l'électrique dans les années 50. Depuis, il hisse les touristes en une vingtaine de minutes, sur la ligne longue de 5,1 kilomètres, serpentant à flanc de montagne, au milieu de la forêt, via des tunnels taillés dans la roche et quelques viaducs. 

Un drame cependant endeuille son histoire en 1927. A la suite apparemment d'une erreur du mécanicien, la locomotive déraille et bascule dans le vide, suivie de la première voiture. L'accident fait 22 morts et presque autant de blessés graves.

Le train est néanmoins un succès, d'autant que depuis 1946 une grotte de glace, retaillée chaque année, attend les passagers au bout d'un sentier pédestre à l'arrivée.

La fréquentation est liée à la météo, mais représente des centaines de milliers de personnes chaque année, à raison d'un trajet toutes les 20 minutes en haute saison.

De 2008 à 2017, elle a varié selon les années de 651.000 à 820.000 touristes.

Ce week-end, les festivités permettront de retrouver notamment l'esprit pionnier d'avant le train, avec "montée d'antan à pied avec des mules" - mais redescente en train gratuite - et tyrolienne sur le glacier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Basket : Théo Maledon en route pour le Mondial 2019 en Chine ?

Les + Lus