Hockey-sur-Glace : Grenoble l'emporte sur Rouen, Chamonix souffle, Villard et Morzine s'inclinent en Ligue Magnus

Le suspens a duré jusqu'aux tirs aux buts. Mais au terme d'un match haletant, les Brûleurs de Loups l'ont emporté face à leurs grands rivaux : les Dragons de Rouen. Dans les autres patinoires, Chamonix a gagné à Dijon. Mais Villard et Morzine se sont inclinés. La fin de championnat est relancée!

© Fabien Baldino / Brûleurs de Loups
Le suspens a duré longtemps! Jusqu'à la séance de tirs aux buts (victoire 2-1). C'est dire si la rencontre fut serrée entre les deux équipes, rivales de toujours. Dès le début du matche, le ton était d'ailleurs donné : rythme, intensité et combativité semblaient être les leitmotiv des deux formations. Mais à ce petit jeu, Grenoble prend très vite un léger avantage.
durée de la vidéo: 01 min 48
Hockey : Grenoble bat Rouen aux tirs au but

Après seulement huit minutes, Jordann Perret trouve Joris Bedin qui marque. Les deux jeunes, tous deux issus du centre de formation local, donne le ton. Et permettent aux BDL de prendre l'avantage alors qu'ils étaient en infériorité numérique. Mais ensuite... plus rien. En tout cas, plus de but dans l'immédiat.

Une rencontre au coude-à-coude

Car question rythme, le niveau reste très élevé et la rencontre devient même haletante pour les 3500 sepctacteurs de la patinoire Pôle Sud, pleine comme un oeuf pour l'occasion.

Souvent dangereux, les Rouennais ne parviennent toutefois pas à revenir au score avant la 50e minute. Jonathan Janil, l'international tricolore, trompe poyur la seule et unique fois le portier grenoblois Antoine Bonvalot mais sans pour autant faire sombrer le moral des BDL. Bien au contraire, les Grenoblois ne cèdent rien. La prolongation se dessine donc. Durant ces dix minutes supplémentaires, là encore, les deux équipes sont au coude-à-coude. Grenoble multuplie les tirs mais Rouen, un peu plus avare en tentatives, continue de se montrer dangereux grâce à une plus grande précision de tirs.

Antoine Bonvalot, un gardien au top

Il a donc fallu attendre les tirs aux buts pour départager Brûleurs de Loups et Dragon. Là, sur le papier, les Normands avaient sans doute l'avantage bien aidés par leur gardien. L'international Fabrice Lhenry semblait en effet bien mieux armés pour l'exercice que le jeune Antoine Bonvalot. A 20 ans à peine, le portier isérois n'est titulaire dans les cages que depuis quelques semaines.

Mais c'était sans compter sur sa détermination et sa très grande concentration. Littéralement dans sa bulle, Bonvalot a fermé sa cage stoppant toutes les tentatives normandes. Après une rencontre durant laquelle il a révélé toute l'étendue de son talent, multipliant les arrêts décisifs et sauvant de bien nombreuses fois son équipe, il s'impose donc comme le nouveau grand gardien grenoblois. Un chiffre résume cela : 46. Comme le nombre d'arrêts qu'il a réalisé hier contre 29 pour son concurrent Normand!

Une réussite traduite également par Francis Charland qui, de son côté, parvient finalement a trompé Lhenry. Grenoble l'emporte donc 2 à 1 face à l'actuel leader et tenant du titre. Une victoire précieuse à deux journées maintenant de la fin de la saison régulière : le Top 4 est désormais largement à la portée des Isérois qui se retrouvent 5e à égalité de points avec Angers, 4e.

Dans les autres patinoires...

Pour cette 23e journée de Ligue Mangus, les autres équipes alpines jouaient toutes à l'extérieur. ¨Parmi elles, Chamonix s'est offert une victoire importante face à Dijon, pourtant solidement installé en haut de tableau. Les Chamois battent les Ducs 3 à 2 après, là encore, une séance de tirs aux buts.

La réussite n'était en revanche pas de la partie pour Morzine-Avoriaz. Les Haut-Savoyards se sont inclinés sur le fil 4 buts à 3 à Amiens. Enfiin, défaite également de Villard-de-Lans. Les Ours du Vercors ont pris l'eau à Strasbourg (5-1) et voient s'éloigner irrémédiablement le Top 4 de la Ligue Magnus.

Le classement

Rouen voit sa première place désormais menacée par Briançon. Grenoble, Angers et dans une moindre mesure Dijon vont devoir batailler pour obtenir une place dans le Top 4, synonyme de qualification directe pour les quarts de finale. Une mission désormais presque impossible pour Villard-de-Lans qui devra lutter pour ne pas se faire dépasser par Epinal et Amiens. En bas de tableau, Morzine peut encore espérer améliorer son classement et donc aborder les play-offs avec un peu plus de facilité. D'autant que l'une des deux équipes qui devront jouer la poule de maintien est maintenant connue : Caen ne pourra pas y échapper...

1. Rouen (42 points)
2. Briançon (39 points)
3. Dijon (32 points)
4. Angers (30 points)
5. Grenoble (30 points)
6. Villard-de-Lans (26 points)
7. Epinal (25 points)
8. Amiens (25 points)
9. Chamonix (22 points)
10. Strasbourg (22 points)
11. Morzine-Avoriaz (20 points)
12. Gap (20 points)
13. Brest (16 points)
14. Caen (15 points)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hockey sur glace sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter