Il y a 50 ans 18 enfants périssaient dans l’incendie de l’orphelinat de Taninges en Haute-Savoie

© INA
© INA

Dans la nuit du 5 au 6 mars 1967, un terrible incendie ravageait l’orphelinat de Mélan à Taninges. 18 enfants y perdaient la vie.
50 ans plus tard, les amis et les anciens élèves célèbreront ce triste anniversaire ce samedi 13 mai.

Par Céline Serrano

Pensionnaire à Mélan de 1962 à 1967, survivant du drame, Christian Favrat s’apprête à rendre hommage, avec ses camarades de l’orphelinat de Taninges, cette famille comme ils disent, à leurs 18 copains disparus dans cet incendie. Et pour lui, les souvenirs de cette nuit traumatisante sont intactcs : « On a fait une échelle de corde avec mes copains, on l’a mise par la fenêtre, le premier est descendu mais les nœuds n’ont pas tenu et il a chuté… »

Reportage d’Ingrid Pernet-Duparc et Serge Worreth
Commémoration incendie orphelinat Taninges
Intervenants : Christian Favrat, Elève de 1962 à 1967 ; Jean-Fançois Favre, Elève de 1946 à 1955, Trésorier de l'association "Amis et Anciens de Mélan" - France 3 Alpes - Ingrid Pernet-Duparc et Serge Worreth

L’incendie s’est déclaré vers 3h30 dans la nuit du 5 au 6 mars 1967 dans cet ancien couvent du XIIIème siècle qui accueillait 118 orphelins âgés de 8 à 15 ans, 86 garçons et 32 filles tous originaires de la région.

Le feu s’est rapidement propagé dans ce bâtiment vétuste qui s’est rapidement transformé en immense brasier. Quand une monitrice a donné l’alerte, l’escalier et la charpente étaient déjà la proie des flammes.

Le récit du drame laisse imaginer le cauchemar qu’ont vécu ces enfants :

Prisonniers des dortoirs dont les portes étaient verrouillées, certains, gagnés par la panique, ont sauté par les fenêtres. D’autres ont été poussés dans le vide par le directeur de l’institution, tandis que les sauveteurs avaient placé des matelas au pied de la bâtisse et tendaient les bras pour tenter de les recueillir.

Blessés en tombant ou brûlés, de nombreux enfants ont été conduits à l’hôpital voisin, mais plusieurs d’entre eux, extrêmement choqués, se sont enfuis dans les champs alentour où ils ont été retrouvés plus tard par les habitants de Taninges.

Au total, 18 jeunes orphelins ont péri dans ce drame.

Le récit de l’incendie dans le journal télévisé du lundi 6 mars 1967
Incendie d'un orphelinat à Tanninges en Haute-Savoie
en 1967 ce dramatique incendie avait détruit l'orphelinat qui abritait 118 enfants. 18 d'entre eux avaient péri dans les flammes - archives INA - Gérard Sebag, ORTF

Le drame avait causé un choc très important dans la région, et les obsèques des 18 jeunes victimes, organisées le 9 mars 1967, ont rassemblé une foule immense dans les rues de Taninges, pour suivre le convoi mortuaire.

Les images des obsèques filmées par l’ORTF le jeudi 9 mars 1967
Obsèques des 18 enfants morts dans l'incendie de l'orphelinat de Melan
Images muettes en noir et blanc du convoi mortuaire et de la foule immense rassemblée pour rendre hommage aux enfants décédés - archives INA - Jérôme Camilly, ORTF

Deux semaines après l’incendie, sur son lit d’hôpital, un tout jeune homme portant des traces de brûlure aux pieds raconte comment il est monté à six reprise dans le bâtiment en flammes pour ramener avec lui deux enfants à chaque fois.

Témoignage diffusé le 25 mars 1967
témoignage d'un jeune sauveteur de l'incendie de Taninges
IUn jeune homme brûlé aux pieds racaonte comment il est monté à 6 reprise dans le bâtiment en feu pour ramener avec lui deux enfants à chaque fois - Archives INA - ORTF

Sur le même sujet

Les + Lus