• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Justice : 7 gilets jaunes condamnés de 3 à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal de Bonneville (Haute-Savoie)

Photo d'illustration. / © Jan Schmidt-Whitley/Le Pictorium/Maxppp
Photo d'illustration. / © Jan Schmidt-Whitley/Le Pictorium/Maxppp

Ce jeudi 14 mars 2019, 7 gilets jaunes comparaissaient devant le tribunal de Bonneville en Haute-Savoie. Ils ont écopés de 3 à 6 mois de prison avec sursis.
 

Par F.Ebbhah

Parmi les 7 accusés, certains comparaissaient pour "outrages à personnes dépositaires de l'autorité public", d'autres  "pour violence avec ou sans arme" ou encore "refus d'obtempérer".

Tous avaient été interpellés au tout début du mouvement, les 17 et 19 novembre dernier, au pied du viaduc de Chamonix. L'un des premiers moments forts des rassemblements des gilets jaunes en Haute-Savoie, à proximité du viaduc des Egratz.

4 mois plus tard, les 7 gilets jaunes comparaissaient individuellement à la barre du tribunal de Bonneville. Ils sont âgés de 19 à 38 ans. 

Les faits qui leurs sont reprochés sont multiples. D'abord, tous ont refusé d'obéir aux sommations d'évacuer le viaduc. Certains d'entre eux auraient fait usage de violence avec arme. Ils auraient lancé des projectiles -des cailloux- en direction des forces de l'ordre.  

Quand la présidente du tribunal leur a demandé pourquoi ces incivilités, tous ont parlé "d'effet de groupe". Certains ont même précisé que c'était la première fois qu'ils manifestaient. Ils se seraient fait gazer, ils auraient seulement renvoyé les bombes lacrimogènes reçues des CRS. 

Le tribunal les a condamnés de 3 à 6 mois de prison avec sursis assortis d'amendes allant de 300 à 500 euros. Des peines également assorties de mises à l'épreuve pour certains ou de travaux d'intérêt généraux.
Condamnation de 7 gilets jaunes en Haute-Savoie.
Reportage : S.Worreth, D.Bourget.

 

Sur le même sujet

cold case

Les + Lus