À Genève, un comité de soutien s'organise autour des quatre victimes présumées de Tariq Ramadan

Tariq Ramadan lors d'une conférence sur le "vivre-ensemble" à Bordeaux en mars 2016. / © MEHDI FEDOUACH / AFP
Tariq Ramadan lors d'une conférence sur le "vivre-ensemble" à Bordeaux en mars 2016. / © MEHDI FEDOUACH / AFP

L'islamologue suisse Tariq Ramadan est visé par deux plaintes pour viol en France. En Suisse, quatre anciennes élèves témoignent, sous couvert d'anonymat, avoir été victimes de son emprise. 

Par AR

En Suisse, quatre femmes ont livré leur témoignage à la journaliste genevoise Sophie Roselli, qui travaille pour la Tribune de Genève.

Anciennes élèves de Tariq Ramadan, alors qu'il enseignait en collège et lycée dans les années 80 et 90, elles étaient âgées de 14 à 18 ans quand elles sont tombées sous son emprise. Aucune ne se connaissaient.



Un professeur de collège et lycée très charismatique 


"Ces femmes racontent comment elles étaient fascinées par ce professeur, qui avait beaucoup de charisme [...] et comment elles sont tombées sous sa coupe, au point de se livrer à des relations sexuelles avec lui. Elles expliquent la manipulation de ce personnage" explique Sophie Roselli, qui a recueilli la parole de ces quatre femmes. 

Certaines d'entre elles sont encore traumatisées et craignent des représailles. Ce qui les a décidé à parler, sous couvert d'anonymat, sont les deux plaintes pour viol déposées en France contre l'islamologue médiatique et controversé.

"Elles ont été choquées par les plaintes des deux françaises pour viol, et les réactions de nombreuses personnes qui les traitaient de menteuses et les menacaient" poursuit Sophie Roselli. 

→ À lire sur FranceInfo : Affaire Tariq Ramadan : "Plus je hurlais et plus il cognait", décrit une victime présumée de l'islamologue

Cette semaine, l'un des deux femmes qui a porté plainte pour viol contre Tariq Ramadan a été placée sous protection policière après avoir reçu de nombreuses et graves menaces. 


Un groupe de soutien constitué par une députée suisse 


En réaction, l'avocat Genevois de Tariq Ramadan a annoncé qu'il allait "débusquer les quatre anciennes élèves". Des propos qui ont fait bondir la député Anne-Marie Von Arx. Elle a créé un comité de soutien pour les femmes abusées.

"Trop souvent, les victimes ont été des personnes invisibles, des personnes humiliées, menacées. [...] C'est les femmes que l'on met en situation de toujours garder le silence, ce qui est insupportable" défend-t-elle. 

En 10 jours, le comité rassemble déjà 600 membres, hommes et femmes de tous âges et de tout bord politique. Ce samedi 25 novembre, une mobilisation est organisée à Genève contre les violences faites aux femmes. 

De son coté, Tariq Ramadan dément les accusations de la presse suisse, et a annoncé qu'il allait porter plainte 




Genève : un comité de soutien pour les victimes présumées de Tariq Ramadan
Sophie Roselli, responsable service enquête la Tribune de Genève ; Anne-Marie Von Arx, fondatrice du comité de soutien aux femmes abusées, Jean-Francois Duchosal, membre du comité de soutien aux femmes abusées Equipe : COMBES-SAVARY Ariane, MATHIEU Christian, MAILLARD Pierre - France 3 Alpes

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus