C'est un peu... la guerre des anneaux ! L'anneau, c'est cette place de port qui se fait de plus en plus rare sur les rives du prestigieux lac Léman.

Voyez Yvoire, côté français, et ses... 480 places. Pas une de libre ! Dès le mois de mai, le garde-port ne sait plus où donner de la tête. La liste d'attente s'allonge chaque année. Une centaine de bateaux n'auront pas d'anneau cet été encore. 

A Evian, il faut attendre 7 ou 8 ans pour enfin bénéficier du privilège de s'amarrer au port. Et pour la modique somme de... mille euros. En Suisse, rassurez-vous, c'est encore pire !

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.