Quatre personnes meurent en montagne, dans le massif du Mont-Blanc, les Écrins et en Savoie

© photo kazeo.com
© photo kazeo.com

La montagne a fait quatre victimes ce dimanche 14 septembre. Dans le massif du Mont-Blanc, à hauteur du couloir du Goûter, un corps sans vie a été retrouvé en matinée. Par ailleurs, deux alpinistes ont dévissé dans le Col des Écrins, en Isère, et un randonneur a été victime d'une chute en Savoie.

Par Anne Hédiard

Les secours en montagne ont multiplié les interventions ce dimanche. 

7 interventions en Haute-Savoie

En matinée, le PGHM de Chamonix a récupéré un corps sans vie dans le couloir du Goûter qui mène au Mont-Blanc. En fin de journée, la victime était en cours d'identification.
Vers 13h, un alpiniste de 60 ans a dévissé sur l'arête de Bochard. Blessé au dos, il a été évacué vers l'hôpital de Sallanches. Vers 16h, un parapentiste a également été hélitreuillé après une chute au-dessus du tunnel du Mont-Blanc.

6 interventions Savoie

En fin d'après-midi, un randonneur de 66 ans est tombé d'une barre rocheuse sur la pointe de Friolin, à Peisey Nancroix. Il a fait une chute mortelle de 200 mètres. La personne qui randonnait avec lui a pu être secourue.
Les autres interventions des CRS de Modane se sont terminées de façon moins dramatique, comme cette cordée de deux personnes coincée sur pointe de la Vuzelle, à Pralognan-la-Vanoise, qui a pu être évacuée au lever du jour après avoir passé la nuit dehors.

6 interventions en Isère

Cordée bloquée, chevilles foulées, vététiste blessé, les CRS de l'Isère ont également effectué de nombreux sauvetages. Ils n'ont rien pu faire en revanche pour les deux alpinistes qui ont dévissé dans le massif des Écrins. Les deux hommes, un père et son fils de 18 ans, ont chuté de 100 mètres et n'ont pas survécu. C'est un témoin, situé sur la muraille de Bonnepierre, dans l'Oisans, qui a donné l'alerte.

Sur le même sujet

Les + Lus