Rétablissement de la bourse au mérite: Virginie Duby-Muller, députée UMP de Haute-Savoie, s'en réjouit

© CC BY Papagaio75 via Wikimedia Commons
© CC BY Papagaio75 via Wikimedia Commons

Alors qu'elle avait cosignée la pétition contre la suppression de la bourse au mérite, Virginie Duby-Muller dit se réjouir de son rétablissement, même si l'avenir de ce coup de pouce financier ne semble pas assuré. 

Par F. G avec communiqué

Destinée aux lycéens ayant obtenu la mention "Très Bien" au Baccalauréat, ainsi qu'aux meilleurs élèves de Licence souhaitant continuer leurs études, cette bourse, d'une valeur de 1800 euros par an, récompense les meilleurs du pays pendant la durée des études supérieures.

Officiellement supprimée en juillet 2013, la suppression de l'aide au mérite avait d'abord été reportée, face à l'indignation de certains étudiants. Le 24 juillet 2014, le ministère de l'Education et de l'Enseignement supérieur annonçait finalement sa disparition définitive.  

Une pétition pour obtenir son maintien a alors récolté plus de 11.000 signatures et le Collectif "Touche pas à ma bourse, je la mérite" s'est mobilisé.

La députée Virginie Duby-Muller, -qui s'est manifestée sur le sujet-, explique aujourd'hui: "c'est en toute discrétion que le Gouvernement vient de rétablir la bourse au mérite pour les années universitaires 2014-2015 et 2015-2016 par une circulaire, -qui n'a fait l’objet d'aucun communiqué-, publiée jeudi 26 février 2015 au Bulletin Officiel." L'élue de Haute-Savoie s'en réjouit, même si "le combat n'est pas terminé car la circulaire ne garantit pas de versement de cette aide pour l'année universitaire 2016-2017."

Chaque année, quelque 7000 bacheliers sont concernés par cette aide de 1800 euros annuels, versés en neuf mensualités pendant trois années au maximum après le bac.

Sur le même sujet

Les + Lus