Scionzier (Haute-Savoie) : de vieux immeubles détruits pour donner un nouveau souffle au quartier populaire du Crozet

Les habitants du quartier du Crozet ont assisté à la destruction de plusieurs immeubles ce mardi. / © France 3 Alpes
Les habitants du quartier du Crozet ont assisté à la destruction de plusieurs immeubles ce mardi. / © France 3 Alpes

La mairie de Scionzier, en Haute-Savoie, lance une vaste restructuration du quartier du Crozet pour palier à des problèmes d'insécurité, entre autres. Première phase de ce plan : la destruction de plusieurs immeubles ce mardi. Un crève-coeur pour plusieurs habitants.

Par M.D. avec Marion Feutry

L'instant est historique pour des dizaines d'habitants du quartier du Crozet à Scionzier (Haute-Savoie). Construits dans les années 1960, plusieurs bâtiments ont été détruits mardi 22 octobre pour permettre à ce quartier populaire de retrouver une nouvelle jeunesse. Une petite foule d'habitants est venue assister aux premières démolitions. Pour eux, c'est un pan de leurs souvenirs qui disparaît avec ces vieux immeubles.

"Ca me fait quand même un petit choc, j'y ai habité 53 ans. Mais comme je suis bien où je suis je vais pas regretter", s'émeut Marcelle qui s'est installée avec ses cinq enfants au premier étage de l'un des bâtiments en 1965.

En tout, trois immeubles comprenant 48 logements vont être démolis. Plusieurs générations ont habité ce quartier populaire, créé pour accueillir les rapatriés d'Algérie. "Le Crozet a ensuite accueilli toute la colonie espagnole, portugaise, puis la communauté italienne est venue, on était tous ensemble ici. C'était un très beau quartier", se rappelle Raymond, un autre habitant du quartier.

 

Vaste restructuration du quartier


Pour justifier ce lifting, la mairie évoque des problèmes d'insécurité. "A l'époque, le Crozet était un quartier haut de gamme, explique l'adjoint au maire de Scionzier à l'urbanisme et aux travaux Jean-François Briffaz. Au fur et à mesure, il s'est dévalorisé, les habitants ont changé, c'est devenu des gens plus pauvres et comme tous les quartiers laissés en déshérence, on a des problèmes de sécurité, de vandalisme, d'incivilités." La démolition marque la première étape d'une vaste restructuration du quartier avec création d'aires de jeux et rénovation des autres bâtiments.

"Quand les immeubles sont trop concentrés, nous perdons en qualité de vie et il faut retrouver des espaces, les réaménager et ouvrir des voies à l'intérieur du quartier. Il est trop enclavé, donc il faut détruire des immeubles", justifie Jacques Lacroix, le président d'Halpades. Les locataires ont tous été relogés, 100 nouveaux logements sociaux vont être construits avec l'objectif d'améliorer la mixité sociale.
 
Scionzier : de vieux immeubles détruits pour donner un nouveau souffle au quartier du Crozet

 

Sur le même sujet

Notre page consacrée à l'affaire Meunier dans le JT du 22 octobre

Les + Lus