• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

S.T. Dupont se lance dans la maroquinerie pour femmes depuis son usine de Faverges en Haute-Savoie

La marque française de produit de luxe, S.T. Dupont rouvre un atelier de maroquinerie en Haute-Savoie pour espérer une nouvelle clientèle féminine. 

Par France 3 Alpes avec AFP

S.T. Dupont, connue pour les stylos et les briquets, lance pour la première fois une ligne de maroquinerie pour femmes, dont elle veut faire un nouvel axe de croissance, a déclaré Mounir Moufarrige, vice-président du conseil de surveillance. "J'espère que ce sera une belle opportunité de croissance de chiffre d'affaires et de profitabilité", a dit M. Moufarrige, alors que jusqu'à présent le groupe de luxe produisait uniquement de la maroquinerie et du prêt-à-porter masculins.

"Dupont est plutôt perçu comme une marque masculine. Nous voulons faire entrer Dupont dans l'univers féminin et aussi comme malletier", a-t-il dit. "Les malletiers sont un club fermé", allusion à Louis Vuitton ou Goyard, donc "il y a de la place pour d'autres", a-t-il assuré.

"Avant de faire des briquets, la maison était en effet un malletier. Nous avons décidé d'ajouter cette notion au nom de marque existant et de créer aussi des produits malletiers", a détaillé M. Moufarrige qui s'est replongé dans les archives de la maison créée en 1872.

Pour ce faire, un atelier de fabrication sur-mesure a été rouvert à Faverges (Haute-Savoie) sur l'unique site de production de la marque. Le groupe de luxe compte 20 boutiques en propre dans le monde, 44 franchisés, de nombreux espaces dans des grands magasins et encore plus de revendeurs de briquets et stylos.

Sur le même sujet

Vendanges : on recrute dans le Diois mais les candidats ne se bousculent pas

Les + Lus