• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Stupeur et colère des agriculteurs de Haute-Savoie après des attaques de vautours

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Cette dernière semaine de juin, la Haute-Savoie a été victime d’attaque de vautours. La goutte d’eau pour les agriculteurs qui souhaitent que les autorités prennent des décisions pour permettre un équilibre entre vie de la faune sauvage et travail agricole

Par AT

Dans la semaine du 26 au 30 juin 2017, les habitants d’Entremont ont assisté à une scène à laquelle, ils ne s’attendaient pas. Après les loups et le lynx, c’est au tour des vautours d’attaquer les troupeaux.

Mais avant de s’en prendre aux génisses, les volatiles ont pris en chasse un bouquetin. Les habitants ont assisté à la scène, impuissants. En masse, les oiseaux, ont poursuivi l’animal qui, pris de panique a chuté dans un fossé où son cadavre a été dévoré en moins de dix minutes.

Quelques jours après, ce sont des génisses qui se sont fait attaquer. Le gros du troupeau a réussi à s’échapper, mais deux d’entre elles n’ont pas réussi à échapper aux prédateurs.

Sur les photos prises par les agriculteurs, on le distingue très clairement, toute la chair a été dévorée pour l'une d'entre elles, il ne reste en somme que la peau et la cloche que la bête portait autour du cou.

Attaque de vaches par des vautours en Haute-Savoie
Intervenants : Marie-Louise Donzel, Vice présidente chambre d'agriculture chargée de l'environnement ; Pierre Blanchard ; Philippe Bibollet ; Marie-Louise (revient) - Ingrid Pernet-Duparc, Serge Worreth et Jean-Jacques Picca

Cette nouvelle découverte macabre a été la goutte d’eau pour la profession agricole : « Un jour, c’est le loup, le lendemain, le vautour, ça ne pourra plus durer.Aujourd’hui les moutonniers ne veulent plus monter leurs troupeaux. Qui va entretenir la montagne ? Qui va manger l’herbe. On a vu une agricultrice voulant protéger son troupeau se faire mordre sur les bras par les vautours...»

Selon eux, il faut que les autorités prennent des mesures rapidement pour trouver un nouvel équilibre entre la faune sauvage et le travail agricole.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus