• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Suisse : l'emploi et la santé pour Mauro Poggia, le conseiller d'Etat MCG, le parti anti-frontaliers

Les sept nouveaux conseillers d'Etat genevois viennent de se répartir leur différents ministères. Mauro Poggia le Conseiller MCG, obtient  le département de l'emploi et des affaires sociales. C'est notamment le ministère de tutelle des hôpitaux de Genève où travaillent près de 6000 frontaliers.

Par France 3 Alpes

Ce jeudi matin, le tout nouveau conseiller d'état à l'emploi est encore en tournée médiatique. Mauro Poggia ne néglige aucun public, surtout pas les jeunes de cette web radio parlementaire qui lui donnent  du temps pour dépasser le discours anti-frontalier pourtant tellement présent et parfois même tellement violent dans la campagne qui vient de se terminer. Autre temps, autre ton.

"Je rassure tout de suite : les travailleurs frontaliers qui sont chez nous et sans lesquels l'économie genevoise ne vivrait pas n'ont pas à craindre pour leur emploi", affirme Mauro Poggia qui précise : "simplement qu'ils sachent que pour les nouveaux postes qui sont entrain de s'ouvrir, il est logique qu'on demande aux entités publiques de regarder d'abord s'il n'y a pas nos jeunes qui pourraient faire l'affaire plutôt que d'aller pointer au chômage."

DMCloud:131631
L'emploi et la santé pour le MCG


Alors finies les diatribes populistes qui ont permis au MCG de devenir la troisième force de ce parlement ? Terminées les attaques sur les trop nombreux frontaliers de l'hôpital cantonal dont Mauro Poggia est maintenant le responsable politique ? François Longchamp, le nouveau président de l'Etat de Genève évoque avec un petit sourire en coin ces politiques forcés de modérer leur discours quand ils sont confrontés à la réalité.

Tout en nuances et pragmatique : telle est la politique suisse qui, une fois la campagne terminée, retrouve sa sobriété à moins que le diable ne soit dans les détails. Les Genevois voteront bientôt pour dire s'ils souhaitent financer ou non des parkings-relais en France voisine. Et là, le parti d'un Mauro Poggia au discours policé pourrait bien  remonter très vite au créneau.






A lire aussi

Sur le même sujet

Sortie de prison Tuna Altinel

Les + Lus