Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB) : un Tchèque se tue lors d'une chute, la course TDS stoppée pour 1200 coureurs

Un accident grave s'est produit dans la nuit de mardi à mercredi, sur le parcours de la TDS, l'une des six courses de l'UTMB (l'Ultra trail du Mont-Blanc). Un concurrent tchèque a chuté à 2500 mètres d'altitude. Il est mort des suites de ses blessures. L'épreuve a été interrompue.

Un grave accident a entraîné la neutralisation de la TDS, l'une des six courses de l'UTMB qui se déroulent toute la semaine entre Savoie, Haute-Savoie et Italie. Un coureur de nationalité tchèque a chuté dans la nuit de mardi à mercredi. Malgré l'intervention des secours, il est mort sur place.

La nouvelle a été annoncée ce mercredi matin lors d'une conférence de presse à Chamonix. Le coureur tchèque qui a chuté au 62e kilomètres de la TDS (acronyme de "Sur les Traces des Ducs de Savoie") est décédé. Selon les informations communiquées par la direction de la course, "il a succombé à ses blessures". Les organisateurs se déclarent "attristés par cette nouvelle" et présentent "leurs condoléances à ses proches". 

L'annonce de l'accident avait été relayée sur les réseaux sociaux tôt ce matin. "Le comité de course de l’UTMB® Mont-Blanc a été informé de la chute d’un coureur tchèque de la TDS® dans la descente du Passeur de Pralognan au km 62,3 à 00:25. L’équipe de secours présente au sommet du col est intervenue sur place immédiatement après la chute. L’intervention a été complétée par un secours héliporté", indiquaient les organisateurs de l'épreuve.

Selon les premiers éléments, le coureur était âgé de 35 ans. Il aurait fait une chute de plusieurs dizaines de mètres sur un chemin escarpé. Le médecin, arrivé avec le PGHM sur place, a tenté de poursuivre la réanimation, avant de constater le décès du traileur, a indiqué à l'AFP Patrice Ribes, commandant du PGHM de Savoie. Une enquête du parquet d'Alberville a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident.

Pour permettre à l'hélicoptère d'atterrir, en pleine nuit, et aux secouristes d'intervenir, la direction de la course a décidé de neutraliser l'épreuve au niveau du passage délicat "le Passeur de Pralognan". Les coureurs qui n'avaient pas encore franchi ce secteur ont été invités à redescendre vers Bourg-Saint-Maurice. Au total, environ 1200 coureurs se sont retrouvé coincés à 2500 mètres d'altitude. Sur les réseaux sociaux, des photos de la nuit circulent. On découvre des coureurs qui empruntent la descente en s'abritant sous des couvertures de survie pour se protéger du froid.

"Quand on est arrivés, vers trois heures du matin, il y avait un petit groupe qui attendait", raconte Maxime, un trailer alsacien venu participer à l'épreuve avec un ami. L'accident s'est produit deux heures plus tôt et les organisateurs n'ont pas encore pris la décision de stopper la course. Le médecin de la course décidera finalement d'arrêter l'épreuve parce que beaucoup de concurrents sont en hypothermie et que les risques d'accidents sont importants. "On a d'abord patienté une heure et demi avant qu'ils ne décident de la neutraliser", poursuit Maxime. A ce moment-là, les coureurs sont informés qu'un accident grave s'est produit mais ils ne savent pas encore que le trailer tchèque est décédé. Des dizaines de coureurs, puis des centaines se retrouvent alors bloqués, à 2500 mètres d'altitude, juste avant le lieux de l'accident.

Maxime patientera près de cinq heures au total avant de pouvoir commencer à redescendre vers Bourg-Saint-Maurice : "on était transis, on avait surtout très, très froid. On était tous en couverture de survie à s'entasser les uns sur les autres pour essayer de se réchauffer". 

Comme les 1200 autres naufragés de la nuit, le trailer alsacien a pu regagner Bourg-Saint-Maurice après deux heures de descente à la queue leu leu. Tous ont été rapatriés en car à Chamonix.

 

Cette épreuve, la TDS, "sur les Traces des Ducs de Savoie", est l'une des courses à pied en montagne organisées autour de Chamonix en amont de l'UTMB, la célèbre course d'endurance extrême qui débutera, elle, vendredi. La TDS, qui s'est élancée de Courmayeur en Italie mardi à 15H00, proposait un parcours très exigeant de 145 km de chemins pour 9.100 mètres de dénivelé. 

Il s'agit du premier accident mortel sur les courses UTMB depuis la première édition en 2003, a précisé l'organisation à l'AFP.

Kilian Jornet, le trailer catalan triple vainqueur de l'épreuve, a réagi sur Twitter. Il adresse toutes ses pensées à la famille et aux amis de la victime.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ultra-trail du mont-blanc sport trail accident faits divers