Cet article date de plus de 5 ans

Hockey sur glace. L'équipe de France dit adieu aux quarts de finale du Mondial-2016

L'équipe de France a dit adieu aux quarts de finale du Mondial-2016, après sa défaite logique contre le Canada (4-0), double champion olympique en titre, ce lundi 16 mai, à Saint-Pétersbourg (Russie).
Les Bleus, 6e de leur groupe, n'ont plus d'espoir de se qualifier, même en cas de victoire lors de leur dernier match du groupe B, mardi contre le Belarus (15h15). Une victoire, qui serait la troisième de la compétition après celles contre l'Allemagne et la Hongrie, viendrait valider le bon travail des hommes de Dave Henderson durant le Mondial.

Face aux Canadiens, les Français ont fourni une prestation plus qu'honorable, encaissant les deux premiers buts en supériorité numérique. Mark Stone ouvrait la marque pour le Canada. L'attaquant des Sénateurs d'Ottawa, laissé seul, ajustait Ronan Quemener (08:32). Puis, Matt Duchene (Colorado Avalanche) reprenait victorieusement un cafouillage devant la cage française, au moment où Jonathan Janil sortait de prison (35:26).

Avant ce but rageant, les Bleus avaient fait le job, se montrant même dangereux à plusieurs reprises. Ce fut notamment le cas de Damien Fleury. Bien servi en contre-attaque, l'attaquant des Schwennigen Wild Wings, 2e meilleur buteur du Championnat d'Allemagne, trouvait le poteau de Calvin Pickard en début de match.

En deuxième période, Jordann Perret était victime d'une faute au moment de tromper le gardien canadien. Malheureusement, sur le penalty suivant, Charles Bertrand se ratait et laissait échapper le puck.

En supériorité numérique, Julien Desrosiers passait lui aussi tout prêt de l'égalisation mais, il ne parvenait pas à rediriger le tir-passe de Pierre-Edouard Bellemare.

Dans le dernier tiers, les hommes de Dave Henderson se procuraient à nouveau plusieurs opportunités, mais rien de fatal pour Pickard, qui a "seulement" dû réalisé 13 arrêts ce lundi.

L'attaquant des Winnipeg Jets Mark Scheifele (43:51), à la reprise d'un rebond, et celui des Anaheim Ducks Corey Perry (54:45), au terme d'un superbe une-deux avec Ryan O'Reilly, alourdissaient le score.

Dommage pour Ronan Quemener, qui, malgré l'ampleur du score, a rendu une très belle copie, avec 42 arrêts contre les champions du monde en tire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hockey sur glace sport