Les huit spéléos bloqués sont sortis des cuves de Sassenage en Isère

© AFP
© AFP

Ce mardi 22 juillet, à 9 heures, la préfecture de l'Isère a déclenché le plan départemental de secours-spéléo. Huit spéléologues, engagés depuis la veille dans la grotte des Cuves de Sassenage, n'étaient pas ressortis, coincés par les eaux. Finalement, à 15h30, ils ont retrouvé la terre ferme. 

Par Franck Grassaud avec X. Schmitt, V. Lemiesle et R. Besançon

Le parcours de ces spéléos était estimé à 12 heures aller-retour. Ils s'étaient signalés à l'Office de Tourisme avant de descendre. Ce délai passé, et ne les voyant pas remonter, l'alerte a donc été donnée. En conséquence, le plan départemental de secours-spéléo a été activé pour retrouver ces pratiquants aguerris, des quadragénaires et quinquagénaires, qui ne sont pas originaires de l'Isère. 

Des hommes et des femmes des pompiers, du PGHM, de la CRS Alpes, et bien sûr du Spéléo Secours 38 ont été dépêchés sur place.

Diaporama

Diaporama. Secours aux Cuves de Sassenage


Reportage

Spéléos bloqués dans les cuves de Sassenage
Intervenants : Thierry Larribe, Spéléo Secours Isère; Barnabé Fourgous, Spéléologue secouriste; Hervé Sérafin, Guide des Cuves de Sassenage

Le Live

15h30. Les huit spéléos sortent enfin des entrailles du Vercors. Les secouristes et officiels les tiennent à l'écart des journalistes. 

 / ©
/ ©

14 heures. Un contact aurait été établi avec les spéléos recherchés

Peu après Midi, une nouvelle opération commence avec une quinzaine de personnes. "L'éclaireur", assuré par trois personnes, fixe une corde à la paroi et ainsi de suite tout les 50cm. Il y a toujours une équipe en action et deux équipes en soutien. 


Située au pied du Vercors, la première partie des Cuves est ouverte quasiment toute l'année aux touristes, qui peuvent y contempler les eaux du Furon et jouir de la vue sur Grenoble. Les visites ont été interrompues depuis le 9 juillet en raison des intempéries.

 / © Raphaëlle Besançon
/ © Raphaëlle Besançon


A 11 heures, le niveau de l'eau avait légèrement baissé. Tout le dispositif était donc en attente d'une décrue plus importante. Mais les prévisions météo n'offrent pas une fenêtre très grande avant de nouvelles pluies, cinq ou six heures au plus. De surcroît, les averses qui se sont abattues sur le Vercors lundi (huit fois plus importantes que ce qui était prévu), risquent de gonfler encore les cours d'eau en aval. La cavité est généralement inondée 12 à 24 heures après la survenue de fortes précipitations sur le massif du Vercors. Mais ce délai peut-être réduit si le massif est déjà gorgé d'eau.

Le point sur le sauvetage des spéléos


En mai 2002, 22 collégiens, âgés de 12 à 13 ans, étaient restés bloqués plusieurs heures avec trois adultes par la montée des eaux dans les cuves de Sassenage. Bloqués en plein après-midi, il étaient ressortis un par un la nuit suivante, en traversant un boyau envahi par l'eau sous la bonne garde de spéléologues et de plongeurs.

 / ©

Vers 10h30, une première reconnaissance a été effectuée dans la galerie dite des Enfers. Une galerie qui s'est révélée complètement noyée. Deux objets appartenant visiblement aux spéléos recherchés ont été retrouvés. Les ont-ils laissés là pour se signaler?

Sur le même sujet

SMS de L. Wauquiez/ La réaction des lycéens

Les + Lus