Incendie dans le Gard : près de soixante pompiers d'Ardèche et de la Drôme partis en renfort ce vendredi 2 août

Incendie dans le Gard, des pompiers de l'Ardèche et de la Drôme en renfort, la piste criminelle est privilégiée / © Valérie Farine / MaxxPPP
Incendie dans le Gard, des pompiers de l'Ardèche et de la Drôme en renfort, la piste criminelle est privilégiée / © Valérie Farine / MaxxPPP

L'incendie très violent qui s'est déclaré à Générac, près de Nïmes, dans le Gard, nécessite encore le renfort de nombreux pompiers. Près de soixante soldats du feu de la Drôme et de l'Ardèche ont été appelés et sont partis ce vendredi 2 août au matin. 

Par Fatima Bouyablane

Le feu qui s'est déclaré, ce mardi 30 juillet à Générac, près de Nîmes, dans le Gard, est maîtrisé mais nécessite un dispositif renforcé.
Près de soixante pompiers de l'Ardèche et de la Drôme ont été appelés en renfort. Trente-huit de l'Ardèche et vingt-deux de la Drôme. 
Ces deux groupes d'intervention en feux de forêt sont partis de Montélimar, à 8 heures ce vendredi 2 aôut pour rejoindre l'Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers d'Aix-en-Provence.

Des pompiers ardèchois s'étaient déjà rendus sur place, ce mercredi 31 juillet. Mais devant un feu d'une grande violence et qui a déjà ravagé près de 500 hectares en 24h, la vigilance est de mise. Le feu ne progresse plus. Mais une surveillance ''active'' est mise en place, car les risques sont importants en raison du vent.
Les soldats du feu du Gard, et ceux venus en renfort, restent mobilisés et attentifs pour surveiller d'éventuelles reprises du feu.
D'après les premiers éléments de l'enquête, la piste criminelle est privilégiée.
 



 

Sur le même sujet

Les + Lus