• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Blesle, s'ils auraient su, ils auraient pas venu

A Blesle (43) où Christophe Barratier a tourné sa Nouvelle Guerre des Boutons, il n'y a pas d'avant-première.

Par Stéphane Moccozet

video title

A Blesle (43), l'après guerre donne des boutons

La Guerre des Boutons ou la gueguerre des versions. Une est limousine, l'autre auvergnate. A Blesle (43), un des lieux de tournage, ce qui donne des boutons aux habitants, c'est l'absence d'une avant-première dans la commune.

A Blesle, en Haute-Loire, les habitants ne veulent pas entendre parler de la guerre des Guerres des Boutons. En revanche, ils auraient bien aimé avoir leur petite avant-première. Il faut dire que l'école de la commune, ses occupants et quelques habitants ont offert leur participation à l'un des deux films qui sortent coup sur coup.

Le 14 septembre sortait la Guerre des Boutons, un filme tourné en Limousin et réalisé par Yann Samuel. Le 21 mai, les écrans noirs vont avoir droit à un deuxième remake du film d'Yves Robert qui a rendu célèbre le petit Gibus en 1961. Cette version est signé Christophe Barratier et elle a été tournée en grande partie en Auvergne. Laetitia Casta, Guillaume Canet, Kad Merad, Gérard Jugnot sont les vedettes du film. La commune de Blesle, en Haute-Loire, en est une autre. Elle a mis à disposition de la production son école, ses écoliers, ses parents d'élèves. Autant de figurants qui regrettent aujourd'hui qu'aucune projection en avant-première ne leur ait été réservé.

Christian Lamorelle et Béatrice Nguyen sont allés à leur rencontre

Sur le même sujet

Bébés sans bras, la piste de l'eau

Les + Lus