Agnès, un drame et des questions

Le meurtrier présumé d'Agnès, Mathieu, est conduit au juge d'instruction au palais de justice de Clermont-Ferrand- Archives / © France3 Auvergne
Le meurtrier présumé d'Agnès, Mathieu, est conduit au juge d'instruction au palais de justice de Clermont-Ferrand- Archives / © France3 Auvergne

Agnès a été violée et tuée par un adolescent sous contrôle judiciaire et en attente de jugement pour un premier viol.

Par Stéphane Moccozet

video title

video title

L'avocate du meurtrier présumé d'Agnès parle

Face à la pression médiatique soulevée par le drame du Chambon-sur-Lignon, l'avocate du lycéen mis en examen hier pour viol et assassinat a accepté aujourd'hui de se livrer à une courte déclaration depuis son cabinet du Puy-en-Velay.

Au lendemain de la mise en examen d’un adolescent de 17 ans pour le viol et l’assassinat d’Agnès, une jeune fille d’à peine 14 ans, le système judiciaire est montré du doigt.

Le jeune homme avait été placé sous contrôle judiciaire l’an passé après avoir commis un premier viol dans le département du Gard. Un acte commis dans des circonstances similaires.

Le contrôle judiciaire prévoyait qu’il soit placé dans un internat sans visite possible à ses parents mais uniquement à ses grands-parents.

En début d’après-midi, dimanche, le proviseur du Collège et Lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon (43) a démenti avoir été au courant du passé de l’adolescent. Il s’est même montré « indigné et sidéré », selon ses propres termes, par le passé judiciaire du jeune homme placé dans son établissement.

Son avocate, elle, évoque la complexité de son client décrit la veille par le procureur de la république de Clermont-Ferrand comme un être froid et sans émotion.

Sur le même sujet

Les + Lus