• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Alpes : 4 morts au combat depuis 2007

En ce 11 novembre, hommage aux chasseurs alpins tombés en Afghanistan

Par

video title

St Aupre (38) : hommage à Clément Chamarier

Il avait tout juste 19 ans quand il est tombé dans la vallée de la Kapisa, en Afghanistan, le 19 février dernier. Clément Chamarier a désormais son nom gravé sur le monument aux morts de son village natal de Saint Aupre, en Isère. Un hommage particulier lui a été rendu ce 11 novembre.

video title

Kapisa (Afghanistan), exposition photos J-C Hanché

Le photographe reporter rémois, Jean-Christophe Hanché, a pu suivre en début d'année les chasseurs alpins de Bourg-Saint-Maurice en mission en Afghanistan. Il en a ramené un reportage qui fait l'objet d'une exposition cette semaine à Grenoble.

Le 19 février 2011, le caporal-chef isérois Clément Chamarier était tué en Kapisa. En ce 11 novembre, son village de Saint-Aupre près de Voiron lui rend hommage, en gravant son nom sur le monument aux morts pour la France de la commune.

Clément Chamarier n'avait que 19 ans.

<<< En vidéo notre reportage sur l'hommage à Saint-Aupre

Ce triste 19 février 2011, il revenait d'une mission dans la vallée d'Alasay, aux portes du Pakistan. Aux environs de 20H30, sa compagnie est attaquée par un "groupe d'insurgés" près du village de Tatarkhel, en Kapisa. Son véhicule blindé est la cible d'un tir d'arme antichar. Clément et 2 de ses camarades sont touchés. Il succombe à ses blessures avant son évacuation. 

Un an plus tôt, à peine âgé de 18 ans, il s'engageait pour 5 ans au 7ème BCA de Bourg-Saint-Maurice. Après 6 mois de formation, il rejoignait l'Afghanistan en novembre 2010.

Le chasseur de 1ère classe Chamarier a été décoré de la médaille de bronze de la Défense Nationale.

"Le gouvernement déposera dans les semaines qui viennent un projet de loi qui

fera de la date anniversaire de l'armistice de 18 la date de commémoration de la

Grande guerre et de tous les morts pour la France", a déclaré le chef de l'Etat

lors des cérémonies du 11 novembre à l'Arc de triomphe.

C'était le 4ème chasseur alpin et le 54ème soldat français à trouver la mort en Afghanistan. Ce 11 novembre, le décompte est désormais de 76 français tués au combat. L'année 2011 est la plus meurtrière. Mais le 19 octobre dernier, un premier contigent d'environ 200 hommes a été "désengagé". Il reste encore 3800 militaires français sur place. En soutien des forces afghanes, encore en formation, ils participent à la "sécurisation" des zones de Surobi et Kapisa. Cette dernière est particulièrement stratégique, montagneuse et frontalière du Pakistan, sans doute la plus dangereuse du pays actuellement.

Nos chasseurs morts en Afghanistan :

Laurent Pican, 34 ans, 13ème BCA, le 21 septembre 2007,

Nicolas Belda, 23 ans, 27ème BCA, le 14 mars 2009,

Enguerrand Libaert, 20 ans, 13ème BCA, le 9 février 2010,

Clément Chamarier, 19 ans, 7ème BCA, le 19 février 2011.

En vidéo 2, la rencontre avec des "anciens de l'Afghanistan",

photographiés par le grenoblois Jean-Christophe Hanché, parti en mission avec eux sur le terrain. Une exposition et un livre "Kapisa" vous permettront de découvir leur vécu sur place.

Et pour connaître le point de vue des afghans sur notre présence là-bas, et sur bien d'autres sujets, visionnez Arte Reportage qui donne la parole aux afghans.

Sur le même sujet

Bellamy à Clermont-Ferrand

Les + Lus