Alpes : La campagne côté coulisses

Grâce au net la campagne est plus fraîche. Issus, la plupart du temps des réseaux sociaux, voici nos échos de campagne

Par Franck GRASSAUD

Dernier épisode d'une campagne tumultueuse dans la circonscription de Chamonix-Mont-Blanc en Haute-Savoie, Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais, est victime d'un tract étonnant.

Dans sa commune, un vrai faux tract circule pour informer les administrés d'une coupure d'électricité afin d'économiser l'énergie ! Du coup, pour "faciliter leur quotidien" les habitants sont même invités à un buffet dans une salle des fêtes.

Le petit malin qui a fait ça a même utilisé le logo d'EDF et celui de la mairie de St Gervais. Cette 6ème circonscription de la Haute-Savoie n'en est pas au premier coup d'éclat, la candidate UMP a récemment saisi la justice pour diffamation à l'encontre d'un dissident UMP...Jean-Marce Peillex justement.

Le palmarès de l'Argus Parlementaire

C'est un classement que l'on doit à l'association des « contribuables associés ». Elle distribue des notes aux députés en fonction de leur engagement sur une proposition de loi et en fonction de leur présence. Le premier de ce palmarès national est un alpin : Alain Moyne Bressand obtient une note de 36,5 sur 41 ! Le député UMP de Bourgoin Jallieu Nord et Crémieu en "redemande", il se représente.

Jacques Remiller, le député-maire UMP de Vienne est à 34 points et en 15ème position on trouve Lionel Tardy, le député UMP de la Haute-Savoie qui, d'ailleurs, ne manque pas de faire la publicité de ce palmarès sur twitter. Il est aussi candidat à sa succession sur la deuxième circonscription de la Haute-Savoie.

Vie privée, vie publique

L'écho de campagne du jour concerne la 3ème circonscription de la Haute-Savoie, La Roche-sur-Foron/Bonneville. Là-bas, un débat s'est engagé autour de la personnalité de la suppléante du député UMP sortant, Martial Saddier. "L'étiquette" de cette suppléante dans la société civile fait jaser à gauche et bruisser le net.

L'affaire est partie d'un article diffusé sur le blog du candidat représentant la gauche (PS, Europe Ecologie Les Verts). Gilbert Saillet a pointé du doigt l'opération de "récup'", selon lui, du candidat UMP.

La suppléante de Martial Saddier, Isabelle Villard, a mis en avant l'une de ses occupations dans la société civile pour mener campagne, à savoir sa présidence du Club Alpin Français dans la Vallée de l'Arve. Et ça ne passe pas à gauche...

L'opposant, Gilbert Saillet, parle d'une "appropriation totalement inédite et déplacée". D'après lui, "les adhérents du Club Alpin Français ont été sidérés de voir la présidente de la section de La Roche-Bonneville se targuer de son mandat pour se présenter comme remplaçante du candidat sortant".

Il est clair que dans sa présentation, sur le site internet de Martial Saddier, Isabelle Villard ne cache pas son appartenance au CAF et les bienfaits de sa présidence : "Avec les bénévoles du club, elle accompagne avec dévouement les jeunes et leur transmet l'amour du sport et les valeurs qu'il porte, le respect des autres et des règles, le dépassement de soi, l'engagement et la solidarité."

Spécialiste de l'escalade et du ski alpinisme, Isabelle Villard n'imaginait sûrement pas que la politique imposait autant d'obstacles.

Isère : Coup bas

C'est l'hebdo Grenews qui, sur son site internet, a été le premier à signaler des changements sur les panneaux d'affichage de la première circonscription de l'Isère (Grenoble Est, Meylan, Saint Ismier). Les affiches du candidat UMP sont "décorées" par une petite phrase : "Rejeton de Carignon".

L'homme visé est le patron local de l'UMP, Jean-Claude Peyrin, candidat face à la ministre PS de l'enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso. Interrogé par nos confrères de Grenews, Jean-Claude Peyrin trouve cet acte "Affligeant, complètement infondé...politique de caniveau". Et d'ajouter, dans un sourire, "Comment pourrais-je être le rejeton de quelqu'un qui est plus jeune que moi ?".

Mais la grande question c'est, qui a bien pu se lancer dans une telle campagne de dénigrement ?

L'évidence fait penser à des colleurs d'affiches de gauche mais, dans le contexte d'euphorie actuelle, on voit mal les proches de Geneviève Fioraso se risquer à pareille campagne. En revanche, on sait que dans cette circonscription la droite part en ordre dispersé avec une candidate dissidente de l'UMP, Marie-Christine Tardy, la maire de Meylan.

Toujours chez nos confrères, cette dernière couvre son équipe : "je trouve ça nul. (Parce que) on a quand même autre chose à faire que de se tirer dans les pattes, il y aura un second tour..."

Alors, on ne saura sûrement jamais.

L'affichage, toute une histoire !

En tapant #circo7404 dans un réseau social nous sommes tombé sur le blog d'une candidate d'Europe Ecologie Les Verts. Elle s'appelle Catherine Walthert Selosse et elle n'est pas peu fière d'avoir terminée le collage de ses affiches dans cette circonscription qui comprend Annemasse Nord et Sud, Frangy, Seyssel et St-Julien-en-Genevois.

Elle a collé toutes ses affiches, exceptée une (notre photo ci-dessus). Difficile dans ces conditions de coller son affiche et c'est pourtant vrai, il y a encore des municipalités qui ont un peu de mal à offrir un espace pour que la démocratie s'exprime en 4 par 3.

Reste une solution, l'autocollant !

Tweet story, les animaux

En tapant #circo7304 dans le moteur de recherche de twitter on a découvert, dans le message d'un militant qui soutient visiblement la candidate Divers Droite Christiane Brunet, cette photo...

On constate combien toutes les voix sont bonnes à prendre. On distribue des tracts à tout va.

Toujours dans la 4ème circonscription de Savoie, nous avons suivi les tweets d'un militant qui soutient la candidate socialiste Bernadette Laclais et trouvé ce cliché...

Distribution de tracts...vachement risquée.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus