• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Bibendum gonflé à bloc

Michelin, le manufacturier clermontois de pneumatiques, a annoncé avoir revu à la hausse ses objectifs.

Par Stéphane Moccozet

Michelin table désormais sur un résultat opérationnel avant éléments non récurrents de 2,9 milliards d'euros en 2012 alors qu'en février la barre était fixée à 2,5 milliards d'euros.

Malgré un contexte économique qui présente quelques incertitudes, la manufacture clermontoise a peu de doute quant à la portée du marché du pneumatique à moyen et long termes. Pour réaliser ces objectifs revus à la hausse, Bibendum compte sur le segment des pneus Premium, un secteur qui "augmente plus rapidement que le marché total, qui constitue une opportunité de croissance forte dont Michelin bénéficiera en augmentant ses capacités de production de haut de gamme (17’’ et plus) de près de 70 % entre 2012 et 2015", peut-on lire dans le communiqué.

750 millions de dollars en Caroline du Sud

Sur la période 2012-2015, Michelin investira entre 1 600 et 2 200 millions d'euros par an. Une stratégie dont un des buts est de renforcer le leadership de la marque dans les activités de spécialité. Ainsi, 750 millions de dollars seront consacrés à l'extension de capacité de pneus miniers à Lexington et à la construction d'un nouveau site à Anderson, en Caroline du Sud (Etats-Unis).

A lire

-Pas de coup de pompe pour Bibendum (lesechos.fr)

-Michelin relève l'objectif 2015 (nouvelobs.com)

-Le groupe Michelin va accélérer son déploiement dans les nouveaux marchés (boursier.com)

Sur le même sujet

Interview d'une usagère du TER Lyon Ambérieu

Les + Lus