• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Bonne (74) : Il a vécu la mort imminente

Originaire de Bonne en Haute-Savoie, Jean-Paul Duc sort un livre sur son expérience de mort imminente.

Par France 3 Alpes

"Entre la vie et la mort, mon coeur balance", c'est le livre d'un homme qui a voyagé aux frontières de la vie. Durant une heure, le haut-savoyard Jean-Paul Duc est déclaré mort suite à une crise cardiaque. Pourtant, il se souvient de tout. De son voyage entre vivants et morts, Jean-Paul Duc revient avec un étonnant témoignage. Extraits.

"Certains événements qui surgissent dans la vie sont comme des électrochocs et face à ce genre d'électrochocs, soit on se laisse complètement abattre et ils nous terrassent, soit on les saisit et on en tire une leçon. La seconde solution est bien sûr la plus difficile, elle demande du temps et le courage d'analyser ce qui vous est arrivé mais elle fait de vous quelqu'un de nouveau". Jean-Paul Duc, habitant de Bonne en Haute-Savoie, a vécu un tel évènement.


Mourir pour renaître


Tout s'est passé en un clin d'oeil.

"C'était le 17 juillet 2010. J'ai senti dès mon réveil que quelque chose n'allait pas mais je n'aurais jamais su dire quoi exactement. L'angoisse m'avait envahi. Et puis au milieu de mes proches, alors que nous étions en train de déjeuner, j'ai été victime d'une crise cardiaque. Je suis tombé inconscient par terre.

Mon coeur s'est arrêté de battre. Après de longues et multiples tentatives de réanimation, il n'est pas reparti. Les médecins m'ont déclaré mort. Je suis mort presque une heure sur la terrasse de ma maison. Cette expérience m'a transformé pour toujours. Je sais que cela peut être difficilement à croire mais je sais ce que j'ai vu, ce que j'ai vécu. Les images et les impressions resteront à tout jamais gravées en moi".

Alors que son corps git inanimé sur sa terrasse, Jean-Paul perçoit une étrange lumière blanche, "aveuglément belle". Cette lumière est si apaisante qu'il ne peut résister à l'attirance qu'elle exerce sur lui. "On vient littéralement vous chercher..."
Pourtant Jean-Paul revient, revient à lui... après avoir vécu une expérience de mort imminente.

Un combat pour vivre


La crise cardiaque a été si violente qu'elle avait atteint une bonne partie des fonctions vitales de Jean-Paul Duc, resté longtemps dans le coma. Les pronostics médicaux étaient désastreux, presque tous les organes étaient touchés.


Contre toute attente, Jean-Paul Duc se réveille et grâce à sa rage de vaincre, retrouve petit à petit presque toutes ses capacités physiques.


"Ce fut dur, ce fut long mais le résultat est là et j'y ai toujours cru. Et puis, il a fallu aussi faire avec les capacités nouvelles que je me découvrais et que j'avais rapportées de mon expérience de la mort".

Un livre pour témoigner

"Ce jour-là, ce 17 juillet 2010, je ne suis pas mort pour de bon. Le choix s'est présenté à moi : mourir ou vivre. Par amour, j'ai choisi la vie. Et puis, paradoxalement, c'est grâce à ce que j'ai vécu dans la mort que j'ai pu petit à petit revenir à la vie et surtout, me reconstruire physiquement".


Parce que ce retour à la vie, Jean-Paul Duc le doit à tout un faisceau de personnes et évènements, aux compétences et à la gentillesse de tout le personnel médical, il a décidé d'en faire un livre : "Entre la vie et la mort, mon coeur balance".


Au-delà de son expérience, au-delà et par son témoignage, Jean-Paul Duc souhaite mettre en garde un maximum de gens : "la crise cardiaque peut arriver n'importe où, n'importe quand, qu'elle peut toucher en un clin d'oeil votre père, votre mère, votre ami, votre enfant ou même juste un inconnu que vous croisez dans la rue. En une fraction de secondes, elle ôte la vie. Nous avons des moyens de lutter contre l'hécatombe mais il faut faire encore plus. Beaucoup plus !".


Depuis, Jean-Paul Duc a entrepris de lever des fonds pour financer des animations permettant l'apprentissage des trois gestes de base qui sauvent des vies.

En vidéo, l'interview de Jean-Paul Duc

Bonne (74) : Il a vécu la mort imminente

En vidéo, reportage de nos confrères de France 2

Sur le même sujet

Pascal Obispo en concert au Printemps de Pérouges (Ain)

Les + Lus