• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Chambéry:Roselyne et le RSA

Roselyne Bachelot veut accompagner les titulaires du RSA vers le monde du travail

Par Le Monde.fr

video title

Chambéry:Roselyne et le RSA

Roselyne Bachelot veut mettre les allocataires du RSA au travail... en visite en savoie aujourd'hui, le ministre des solidarités et de la cohésion sociale a annoncé la mise en place d'un contrat spécifique pour ce public désocialisé... 7 heures par semaine rémunérées au Smic

La ministre des solidarités Roselyne Bachelot a confirmé, vendredi 23 septembre, à Chambéry (Savoie) que des contrats aidés de 7 heures par semaine, rémunérés sur la base du Smic, seraient proposés aux allocataires du Revenu de solidarité active (RSA)

Un dispositif qui sera testé dans une quinzaine de départements. L'objectif du gouvernement est d'aboutir à 10.000 contrats de ce type d'ici à la fin 2012, d'évaluer le dispositif et, le cas échéant, de le généraliser.

A voir le reportage de cette visite en Savoie de Cédric Picaud et Yves Marie Glo

Ces nouveaux contrats aidés, préconisés par Marc-Philippe Daubresse, seront des contrats unique d'insertion (CUI). Jusqu'à présent, les conseils généraux pouvaient en proposer mais ils n'étaient pris en charge par l'Etat à 95% qu'à partir de 20 heures d'activité par semaine. Le surcoût pour l'Etat des 10.000 CUI de 7 heures hebdomadaires sera de 3 millions d'euros.

Le nouveau dispositif est donc avantageux pour les conseils généraux. Il peut permettre aux personnes percevant le RSA de gagner 130 euros par mois en plus (pour les célibataires). Mais il présente aussi un avantage certain pour le gouvernement : faire sortir des statistiques du chômage ceux qui en bénéficieront.

Les allocataires du RSA sont, pour une partie importante d'entre eux, inscrits à Pôle Emploi. En juillet 2011, 474.400  d'entre eux figuraient dans la catégorie A des demandeurs d'emploi, c'est-à-dire les personnes inscrites à Pôle Emploi, sans emploi et n'ayant pas exercé d'activité réduite de plus ou de moins de 78 heures dans le mois précédant leur inscription.

Ceux qui, sans emploi, prendront un CUI de 7 heures par semaine (et ils n'auront pas le choix s'il leur est proposé) sortiront immédiatement de la catégorie A des demandeurs d'emploi, celle qui sert de baromètre officiel du chômage, a précisé au Monde Pôle emploi.

Les chiffres du chômage s'en trouveraient alors améliorés à peu de frais. C'est ce que l'on appelle le « traitement  statistique » du chômage. Les gouvernements sont souvent tentés d'y recourir dans les périodes d'augmentation du nombre  des demandeurs d'emploi.

Or l'Unedic a revu à la hausse, le 22 septembre, ses prévisions de chômage : elle s'attend à 36 700 chômeurs de plus dans la catégorie A en 2011 et à 55 500 de plus en 2012. Le nombre total des chômeurs indemnisés par l'assurance chômage passerait de 2 071 000 en 2010 à 2 092 500 cette année et à 2 139 600 en 2012

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : nouvelles découvertes sur le site archéologique de Corent

Les + Lus