• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Davézieux - Fin de conflit pour les salariés GPV

© France 3 RA
© France 3 RA

Un accord sur le financement des licenciements...

Par Dolores MAZZOLA

video title

video title

Fin de conflit chez GPV, à Davézieux (Ardèche)

Un accord sur le financement des primes de licenciement a été signé lundi. explications E.Phily (extrait édition 12/13 Rhône-Alpes - 11/10/11)

Le 10 octobre, un accord de fin de conflit a été signé chez GPV (enveloppes et emballage postal), en cours de rachat. L'ancien actionnaire a accepté de participer au financement du plan social, à hauteur de 1,8 million d'euros.

Cette somme vient s'ajouter aux 2,7 millions d'euros que le repreneur de GPV, le groupe allemand Mayer, a prévu de consacrer à ce plan. A Davézieux, les salariés de la production, en grève depuis début septembre, ont mis en place un blocage de l'usine. Ils devront libérer les lieux au plus tard vendredi 14 octobre.


Rappels - Le 27 septembre dernier, le tribunal de commerce d'Aubenas (Ardèche) a retenu l'offre déposée par le groupe allemand Mayer pour la reprise de la société GPV (enveloppes et emballage postal). Le projet de reprise du groupe GPV prévoit la suppression de plus de 200 emplois et la quasi-fermeture du site de production de Davézieux, où seuls une vingtaine d'emplois administratifs seront préservés. En Ardèche, les 185 salariés attachés à la production d'enveloppes et emballages postaux, sont licenciés. Dans la Loire, sur le site de Roanne, une vingtaine de postes sont maintenus. En revanche, le repreneur allemand entend conserver la quasi-totalité des emplois sur le site alsacien de Saint-Amarin.


Sur le même sujet

Béatrice Van Oost Directrice des centres examens de santé CPAM du Rhône

Les + Lus