Des éleveurs de l'Allier lancent Coeur de terroir

Des éleveurs de la coopérative SICABA jouent la qualité et créent leur marque de viande bovine bio

Par France 3 Auvergne

video title

La production bovine de l'Allier mise sur le bio

Le marché du Bio, et plus particulièrement à la viande Bio, est en forte progression en France : plus 15 % entre 2009 et 2010 par exemple. Dans le département de l'Allier, la coopérative d'éleveurs de la S.I.C.A.B.A. lancera cet automne sa marque de viande bio "Coeur de terroir".

Le marché  du Bio et plus particulièrement de la viande Bio est en forte progression en France : plus 15 % entre 2009 et 2010 par exemple. Un marché où certain s'installent et où d'autres confortent leurs positions.

Gérard Vernis s'est converti à l'agriculture biologique en 2009. Il élève ses bêtes en liberté, elles sont  nourries à l'herbe et avec des céréales produites sur l'exploitation . Un moyen d'aller encore plus loin dans la démarche qualité pour cet éleveur de Charolais, inscrit au Herd Book des reproducteurs de la race.

Il est l'un des adhérents de la S.I.C.A.B.A.  La coopérative de l'Allier travaille avec près de 500 éleveurs dont 150 en Bio .

En 2011, le bio a représenté 38 % de l'activité abattage de la S.I.C.A.B.A. : 1400 tonnes de viande,  issues de l'agriculture biologique ont ainsi été traitées à Bourbon-l'Archambault et à Vichy dont l'abattoir prend désormais en charge la production porcine des adhérents,  80 animaux par semaine en bio.

Aujourd'hui les viandes issues de l'agriculture biologique représentent 1, 7 % des parts de marché en France  mais la progression est rapide : + 15 % entre 2009 et 2010.

Face à ces chiffres,  la coopérative d'éleveurs de la S.I.C.A.B.A. lancera cet automne sa marque de viande bio "Coeur de terroir".

Toutes productions confondues, 230 exploitants de l'Allier ont choisi l'agriculture biologique.  Ils sont 907 dans toute l'Auvergne. L'ensemble Rhône-Alpes-Auvergne est la première région de France en nombre d'exploitations.

Sur tout le territoire national, le bio représente en 2012  un million d'hectares et un marché approchant les quatre milliards d'euros.

Sur le même sujet

Les + Lus