Dragon 63, un hélico et des hommes

L'hélicoptère clermontois est un des plus actifs de la Sécurité Civile parmi toutes les bases françaises.

Par France 3 Auvergne

La base clermontoise est composée de huit personnes. La permanence du week-end Pascal est assurée par Hervé Lajoux, pilote, et Rémi Pierson, mécanicien de bord.

Après une journée plutôt calme samedi 7 avril, dragon 63 a décollé dans la soirée pour une intervention dans l'Allier

Ils ont pris leur tour de permanence vendredi matin. Hervé, le pilote, est aussi le chef de la base de la Sécurité Civile de Clermont-Ferrand. Pour le week-end, Rémi Pierson officie comme mécanicien opérateur de bord. Au total, la base clermontoise compte quatre pilotes et autant de MOB.

Les permanences peuvent durer entre un et cinq jours. En règle générale, quatre jours de travail précèdent 3 jours de repos. Ensuite, il faut adapter la rotation des effectifs en fonction des congés et des besoins des uns et des autres.

Parmi les 22 bases du groupement « hélicoptères » de la Sécurité Civile en France, Clermont-Ferrand est une de celle qui comptent le plus de sorties annuelles. C'est en partie liée au fait qu'il n'y a pas d'hélicoptère du SAMU et que les équipes médicales ont pris l'habitude d'appeler Dragon 63 quand il faut évacuer une victime depuis un lieu d'accident. Rappelons d'ailleurs que la mission de l'hélicoptère de la Sécurité Civile est bien de porter secours et non de transférer une personne d'un établissement hospitalier à un autre.

L'an passé, les huit membres de la base clermontoise ont secouru 550 personnes à l'occasion de 688 missions. On peut parler d'une année plutôt calme si on la compare aux précédentes. En 2008, par exemple, 723 victimes ont été prises en charge à bord de cet EC145 d'Eurocopter. Cette même année, l'hélicoptère a été engagé sur 863 missions. Les équipages clermontois de la Sécurité Civile ne chôment pas. Pour en être certains, il suffit de regarder le temps de vol annuel de leur engin. Il oscille entre 700 et 990 heures par an depuis 2007. Pour donner un ordre de grandeur, l'ensemble des 22 bases de la Sécurité Civile réalisent environs 16500 heures de vol chaque année soit 750 heures par base en moyenne, en sachant que certaines d'entre elles disposent de deux hélicoptères.

Dragon 63 intervient sur toute la région Auvergne, sur tous les terrains. Seules des conditions météorologiques compliquées (nuages très bas, épais brouillard) peuvent contrarier ses sorties.

L'hélicoptère de la Sécurité Civile ne sort que s'il est appelé à le faire, en renfort, par les pompiers, le SAMU ou les gendarmes (peloton de montagne notamment). Il peut ainsi prendre en charge une victime de la montagne ou de la route en très peu de temps. En hélicoptère, Moulins, Le Puy-en-Velay et Aurillac sont à 25 minutes de vol, Lyon à 35' et Paris à 1h40.

Voir les vidéos de Stéphane Moccozet : "le Dragon 63 en mission au Puy raméne un blessé au CHU", "le Dragon 63 en opération de nuit" et "les coulisses de la Sécurité Civile"

N'hésitez pas à dialoguer avec lui sur la première page de notre site

Dragon 63, un hélico et des hommes

Sur le même sujet

Les + Lus