• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Flashé au milieu de nulle part

Cet automobiliste conteste un PV, l'adresse de l'infraction n'existe pas

Par Cyrille Genet

video title

JTS Flashé sur une route qui n'existe pas

Flashé par un radar sur une route qui n'existe pas. C'est l'histoire qui est arrivée à un automobiliste de Bezenet dans l'Allier. Il conteste depuis plusieurs mois ce PV.

Depuis fin août, Frédéric Pion ne décolère pas. Il a reçu une amende pour excès de vitesse censé avoir eu lieu dans le village de Verneix dans l'Allier, situé à une quinzaine de kilomètres de chez lui.

Le nom de la rue mentionnée sur le pv est Victor Hugo, or cette rue n'existe pas quand au numéro de la route départementale qui fait référence, elle passe à plusieurs kilomètres de là.

Il avait demandé la photo mais ne l'a pas reçue. Le problème, c'est que lorsqu'on veut contester un pv, il faut avant tout s'acquitter du montand demandé. La logique de l'administration, c'est de pourvuivre sa demande en augmentant les majorations. De fait, l'amende se monte aujourd'hui à 300 euros. Frédéric Pion ne compte pas en rester là tant les erreurs lui paraissent flagrantes; il a mis l'affaire entre les mains d'un avocat du barreau de Montluçon.

Sur le même sujet

"Mon pays c'est l'amour" sur scène

Les + Lus