• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gonalons : “ce sera un combat”

A deux jours du début du championnat, Maxime Gonalons avoque les objectifs du collectif lyonnais.

Par Régions

"L'OL est toujours ambitieux" et a l'objectif d'être au moins sur le podium malgré sa grande discrétion sur le marché des transferts, a affirmé le milieu de terrain de Lyon Maxime Gonalons, en conférence de presse. Toutefois, Lyon entamera le Championnat par un match "compliqué" samedi à Nice, a-t-il prévenu.

Quel est votre commentaire sur les matches de pré-saison de l'OL ?

Cela a été plutôt satisfaisant. Nous avons affronté des clubs difficiles à manœuvrer, en avance sur nous dans leur préparation. Nous aurions voulu tout gagner mais nous avons bien terminé contre Porto (victoire 2-1), dimanche. C'est de bon augure pour la suite. Lors des quatre premiers matches, nous nous étions procuré beaucoup d'occasions sans être efficaces. Face à Porto, nous avons fait preuve de réalisme avec peu d'opportunités. L'adversaire était de très bon niveau. Dans le jeu, tout n'a pas été mauvais. Notre force a été l'esprit collectif. Il faut parvenir à garder un peu plus le ballon, avoir plus de maîtrise collective, jouer plus haut car face à Porto nous avons trop reculé.

Vous essayez un nouveau système de jeu, en 4-4-2. Quels enseignements en tirez-vous ?

Nous avions déjà joué un peu comme cela la saison dernière. Ce n'est pas nouveau.

C'est plutôt pas mal alors que nous avons fait face aux blessures de trois joueurs

importants et nous avons essayé de nous adapter. Lorsque l'on perd trois meneurs de jeu dans une équipe, ce n'est pas facile.

Que dire de cette préparation sans meneur de jeu ?

Nous avons tenté de nous adapter. Miré (Miralem Pjanic) va revenir mais nous avons perdu Yoann Gourcuff et Ederson pour plusieurs semaines. Nous avons tenté de faire face et cela n'a finalement pas trop mal marché.

Il n'y a aucune recrue. Comment l'effectif vit-il cela ?

Il y a eu des changements dans le club qui a souhaité se tourner vers les jeunes en raison de contraintes financières. Nous avons néanmoins conservé une structure avec peu de départs. On se connaît tous bien. A nous d'en tirer profit, même si nous avons vécu trois saisons compliquées notamment la dernière. Sur le terrain, nous faisons tous les efforts ensemble et c'est pour cela que nous avons été récompensés dimanche contre Porto. Nous regardons le recrutement des autres, celui de Paris notamment, mais nous nous focalisons sur nous-mêmes. Nous avons aussi un bel effectif.

Comment appréhendez-vous la possible arrivée de l'Auxerrois Delvin Ndinga qui

joue au même poste que le vôtre ?

Très bien. Cela ne me gêne pas. J'ai beaucoup appris avec ce très grand joueur qu'est Jérémy Toulalan. Il faut de la concurrence pour avancer. Si Ndinga vient, cela ne me fera pas peur. Je resterai toujours en éveil avec l'envie de continuer à progresser. Pourquoi ne pas jouer ensemble également ?

Que vise Lyon cette saison ?

Le club est toujours ambitieux et se doit de figurer dans les trois premiers pour disputer la Ligue des champions. Il faudra bien débuter le championnat, à l'inverse de ce qui s'est produit la saison dernière, car c'est cela qui nous a fait défaut. Il faudra prendre confiance et amener le club là où il entend être.

Comment se présente le déplacement à Nice, samedi ?

Ce sera compliqué. Nous l'avons vu l'an dernier avec les deux matches que nous avons disputés là-bas (élimination en coupe de France et un nul en L1, ndlr). Ce sera un combat. Il faudra répondre présent dans les duels et retrouver cette qualité de jeu qui peut nous aider beaucoup cette saison."

Sur le même sujet

Echevis ne veut pas être coupé du monde

Les + Lus