• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gorges de l'Arly (73) : un conducteur miraculé

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Les Gorges de l'Arly fermées après l'éboulement d'un rocher de 20 tonnes sur une voiture

Par I G + PM

video title

Route de l'Arly : l'1 des plus chères

L'Arly point noir qui relie la Savoie et la Haute- Savoie, a longtemps été considérée comme l'une des routes les plus chères de France. Elle n'est pas la seule à présenter des risques majeurs...

19h 30 hier sur la départementale 1212 dans les Gorges de l'Arly, à hauteur du pont de Flon, entre Flumet et Ugine : un rocher de 20 tonnes s'écrase sur une voiture. Le conducteur, très choqué est hospitalisé, mais indemne.

La route a été fermée toute la nuit. Elle le sera encore toute la journée ce jeudi 26 janvier le temps de déblayer la roche . Les géologues devaient se rendre sur place dans la matinée pour faire l'état des lieux.

La route de tous les dangers

C'est une route périlleuse ! Depuis son ouverture les éboulements s'y succèdent et l'on doit régulièrement procéder à des travaux importants. En juillet 2011 une nouvelle chute de pierres avait condamné la route. S'en est suivi un chantier colossal de sécurisation, soit 21 millions d'euros d'investissement pour deux années de travaux....avec notamment l'aménagement de la combe noire.

Un coût démesuré

Ces axes très exposés aux risques naturels, mais combien indispensables pour les déplacements alpins, coûtent une fortune aux départements.

En Savoie en moyenne le budget annuel de travaux s'élève à 49 millions d'euros pour 3200 kilomètres de routes.

La Haute Savoie, pour sa part, dépense 74 millions pour 3000 kilomètres. 

Pendant ce temps l'Isère consacre plus de 87 millions d'euros  à son réseau routier fort de 5100 kilomètres

Des précédents nombreux

Plusieurs accidents se  sont produits ces dernières sur ces voies étroites et encaissées. L'exemple des gorges de la Bourne, entre Villard-de-Lans et Pont-en-Royans, en Isère, revient régulièrement dans les esprits. Des véhicules ont été broyés par les rochers.

En 2004, deux personnes décèdent sous des tonnes de pierres. 

En 2007, un père et son fils perdent la vie.

Régulièrement fermées, les gorges de la Bourne font actuellement l'objet de travaux gigantesques qui vont s'échelonner sur plusieurs années.

Idem dans l'Oisans

Et que dire des investissements consacrés aux ruines de Séchilienne, en direction de Bourg d'Oisans ? Elles s'effritent jour aprés jour et un énorme éboulement pourrait survenir dans les années prochaines.

Le site hautement surveillé a été l'objet pour la première fois de l'application de la loi Barnier. 284 habitants de l'ile Falcon ont été expropriés en 1997.

Les 100 millions de mètres cube de roche menacent toujours.

Sur le même sujet

Beaulieu (Ardèche) : comment détermine-t-on la date des vendanges ?

Les + Lus