Grenoble : la gestion d'Alpexpo en question

Le parc événementiel de Grenoble, accuse une dette de 1,9 million d'euros.

Par France 3 Alpes avec AFP

video title

Grenoble : la gestion d'Alpexpo en question

La mairie PS de Grenoble va diligenter une enquête interne pour déterminer les raisons pour lesquelles la SEM Alpexpo, gestionnaire d'un parc événementiel à Grenoble, accuse une dette de 1,9 million d'euros, quatre fois supérieure aux chiffres annoncés quelques mois auparavant.

La mairie PS de Grenoble va diligenter une enquête interne pour déterminer les raisons pour lesquelles la SEM Alpexpo, gestionnaire d'un parc événementiel à Grenoble, accuse une dette de 1,9 million d'euros, quatre fois supérieure aux chiffres annoncés quelques mois auparavant.

"Il y a eu une absence de contrôle terrible. Le commissaire aux comptes aurait dû lancer une procédure d'alerte, à moins qu'il ne s'agisse d'une tentative de dissimulation ?",dit l'élu d'opposition EELV, Vincent Comparat.


Lors d'un conseil d'administration le 16 novembre, la SEM Alpexpo gestionnaire d'une salle de concert et d'un centre des congrès, avait annoncé par la voix de son directeur démissionnaire, Guy Chanal, un déficit prévisionnel de près de 500.000 euros pour l'année 2011.


Au 1er mars, lors de la dernière réunion des actionnaires, dont la mairie de Grenoble et la communauté d'agglomération grenobloise la Métro, la dette avait atteint 1,9 millions d'euros et il a été demandé aux propriétaires de renflouer la société de 2 millions d'euros.


"Nous avons eu des mauvais résultats de fréquentation de certaines foires en fin d'année qui ont fortement impacté les comptes de la structure, ainsi que des charges qui ont été sous-estimées", explique de son côté la mairie de Grenoble, qui présentera lundi en conseil municipal le vote d'une mission d'information et d'évaluation.


"Cela nous permettra d'envisager l'avenir de ce parc et d'évaluer les différentes pistes sur la manière de gérer un parc comme celui-là, âgé et pas aussi créatif qu'il pourrait l'être", a poursuivi la mairie dont la mission réunira des élus de la majorité (PS) et de l'opposition.


"Cette enquête aurait dû être réalisée bien avant, comme je l'avais demandée il y a plusieurs mois. On creuse chaque jour le déficit", affirme Michel Savin, élu UMP de la communauté d'agglomération. "Nous avons besoin de savoir les raisons de cette situation avant de faire un chèque de 2 millions d'euros", ajoute l'élu.


 La communauté d'agglomération a elle aussi demandé, lors d'un conseil communautaire, à un cabinet extérieur d'effectuer un audit de la situation financière d'Alpexpo.

Sur le même sujet

Les + Lus