• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : Le Synchrotron va s'agrandir

L'accélérateur de particules permettra d'observer la matière d'encore plus près.

Par Jean-Christophe Pain

video title

Le Synchrotron grenoblois va s'agrandir

Le Synchrotron grenoblois va s'agrandir. Cet accélérateur de particules, leader du genre, va se doter de nouvelles "lignes de lumière" qui permettront d'observer la matière d'encore plus près. Découvrez avec Denis Vigneau-Dugué les coulisses de cet anneau mystérieux.

D'ici 2015, le Synchrotron va se doter de 8 nouvelles "lignes de lumière". Elles permettront aux chercheurs d'explorer le centre de la Terre. De mieux comprendre comment notre planète est née.

Le Synchrotron (ESRF) est un gigantesque anneau. A l'intérieur, on fait tourner des électrons presque aussi vite que la lumière. On "accélère" ces particules. Ensuite on les fait circuler pendant des heures. Elles produisent alors des faisceaux de lumière très intenses. Ces faisceaux alimentent des "lignes de lumière" qui permettent d'observer la matière à l'échelle nanomètrique. C'est-à-dire l'épaisseur d'un millième de cheveu. 

<<< En vidéo le reportage de Denis Vigneau-Dugué

Le rayonnement "synchrotron" est caractéristique de toute particule soumise à une accélération. La lumière ainsi produite s'étend sur un spectre très large, toutes les longueurs d'onde, depuis l'infrarouge jusqu'aux rayons X. Cette lumière est 1000 fois plus intense que celle du Soleil ! Dans le Synchrotron, au bout de chaque "ligne de lumière", un échantillon de matière attend d'être traversé par le faisceau. Quand la lumière "synchrotron" l'éclaire, les chercheurs peuvent étudier la matière ainsi "disséquée". Ainsi les spécialistes peuvent observer comment se comportent les atomes composant cette matière-cible.

Pour mieux comprendre, voyez cette animation  proposée par l'ESRF

L’ESRF (European Synchrotron Radiation Facility) est un exemple remarquable de coopération scientifique européenne. 19 pays participent au financement et au fonctionnement de cette source de rayons X, l’une des plus intenses au monde. La lumière synchrotron de l’ESRF ouvre des possibilités inégalées dans l’exploration des biomolécules, nanomatériaux, catalyseurs en action, fossiles ou objets précieux du patrimoine. L’ESRF reçoit environ 7000 scientifiques chaque année, qui viennent y réaliser les expériences les plus variées. Avec cet agrandissement d'ici 2015, qui coûte 180 millions d'euros, il s'agit pour l'ESRF de rester parmi les leaders mondiaux.

Sur le même sujet

Futur bâtiment des Archives départementales de l'Isère

Les + Lus