• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Hommage national aux quatre militaires morts

© France 3 RA
© France 3 RA

Les quatre soldats français ont été tués samedi en Afghanistan. L'unité lyonnaise du GIACM est en deuil.

Par France 3 Rhône-Alpes

video title

Hommage national aux soldats morts en Afghanistan

Un hommage national était rendu ce matin (14 juin) aux quatre soldats français morts samedi (09 juin) en Afghanistan. Une cérémonie a eu lieu dans la cour d'honneur des Invalides à Paris... L'un des quatre soldats tués appartenait à un régiment basé à Lyon.

Les quatre soldats français ont été tués en Kapisa (Est de l'Afghanistan) dans un attentat-suicide qui a également fait cinq blessés, dont deux graves, dans les rangs français. Deux de leurs interprètes afghans ont trouvé la mort dans l'attentat.         


Les soldats décédés samedi sont l'adjudant-chef Thierry Serrat, 46 ans, le maréchal des logis-chef Stéphane Prudhom, 32 ans, le maréchal des logis Pierre-Olivier Lumineau, 27 ans, et le brigadier Yoann Marcillan, 24 ans. Ils appartenaient au 40ème régiment d'artillerie de Suippes (Marne) et au 1er Groupement interarmées des actions civilo-militaires de Lyon.

François Hollande a présidé ce jeudi 14 juin aux Invalides une cérémonie d'hommage. Elle a débuté à 09H00 par une cérémonie religieuse en la cathédrale Saint-Louis. Elle a été suivie d'une cérémonie militaire dans la cour d'honneur des Invalides. Après avoir passé en revue les troupes, le président Hollande a prononcé un éloge funèbre et rendu un hommage appuyé aux forces armées. "La France doit à son armée une part éminente de ce qu'elle est aujourd'hui, de sa grandeur, de son indépendance, de son rayonnement dans le monde, d'être restée une nation libre", a-t-il déclaré, en soulignant que les quatre soldats tués samedi "sont morts pour des valeurs justes et hautes". François Hollande a ensuite procédé à la remise de décorations à titre posthume. Le chef de l'Etat a fait les quatre soldats chevaliers de la Légion d'Honneur. Il s'est ensuite entretenu en privé avec leurs familles.

Tous les anciens présidents et Premiers ministres de la Ve République ont été invités à la cérémonie, comme le veut le protocole. Outre Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing, de nombreuses personnalités politiques, dont le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, plusieurs anciens chefs du gouvernement (Alain Juppé, Edith Cresson, Lionel Jospin, François Fillon, Dominique de Villepin), de nombreux membres du gouvernement et de l'opposition ont assisté à cet hommage.


Mercredi, 300 à 400 personnes étaient rassemblées sur le pont Alexandre III, à Paris, pour rendre hommage aux quatre militaires lors du passage du cortège funéraire transportant leurs dépouilles. 


87 militaires français ont trouvé la mort en Afghanistan depuis le début de l'intervention occidentale en 2001, dont neuf au premier semestre 2012, parmi plus de 3 000 victimes de la force internationale. On compte également 700 blessés dans les rangs français.

Le retrait anticipé des troupes combattantes françaises d'Afghanistan débutera en juillet pour se terminer d'ici la fin décembre. Environ 3 500 militaires français sont actuellement en Afghanistan.



Sur le même sujet

A l'EHPAD "vert" de Jasseron (Ain)

Les + Lus