• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'affichage sauvage pointé du doigt

© Fr3 Rhône-Alpes
© Fr3 Rhône-Alpes

Le président du conseil général de l'Ardèche en appelle au civisme et décide d'interpeller les candidats.

Par Sarah Rebouh

video title

Campagne présidentielle et affichage sauvage

Elles envahissent nos paysages ront point, pont, poteaux en tout genre tout est bon pour coller une affiche... Le president du conseil général de l'Ardeche en appelle aux civisme.

L'heure est au collage d'affiches pour les centaines de milliers de militants des partis politiques au coeur de la campagne présidentielle.

Depuis maintenant plusieurs mois, les affiches des candidats à la présidentielle s'affichent sur les murs des villes, mais pas que... De nombreuses affiches sont parfois collées sur des emplacements interdits. L'affichage sauvage, comme on l'appelle a été dénoncé par le président du conseil général de l'Ardèche, Pascal Terrasse (PS).

<< Visionnez le reportage de la rédaction.

La bataille des colleurs

L'homme politique a choisi d'écrire aux candidats pour les sensibiliser à cette "pollution visuelle". Il souhaite que les règles du jeu soient respectées et que l'affichage se fasse sur les emplacements "de libre expression", également appelés "spot" par les colleurs.

Chose difficile, quand on sait qu'une affiche en appelle une autre. Dans certaines villes, les militants se livrent un réel combat de collage. C'est à celui qui recouvrira l'affiche de l'opposant le plus vite. Quoi qu'il en soit, l'affichage politique n'est pas prêt de disparaitre...

Sur le même sujet

Transvolcanique : la rando en VTT à travers les volcans d'Auvergne a 30 ans

Les + Lus