• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'hypothèse de l'agression sexuelle confirmée

© France 3
© France 3

La lycéenne de 18 ans retrouvée morte mardi près d'Yssingeaux, en Haute Loire, a été victime d'une agression sexuelle

Par Evelyne Rimbert avec AFP

Le procureur de la République, Pierre Sennes, a confirmé ce jeudi que Gala avait bien été victime d' une agression sexuelle avant de recevoir un coup mortel à la tête.

D'autre part, on sait désormais que le tueur présumé a séquestré sa victime durant environ 20 heures chez lui. Les charges retenues contre lui sont "homicide volontaire aggravé par un viol, séquestration suivie de meurtre". Il devrait être mis en examen en fin d'après-midi.

L'autopsie du corps de la victime, réalisée mercredi, a permis de confirmer ces faits.

Les enquêteurs poursuivent leurs investigations notamment en direction des personnes en compagnie desquelles le suspect et la jeune fille ont passé la soirée de dimanche à lundi.

Une soirée marquée par la consommation d'alcool et de stupéfiants sans pour autant pouvoir affirmer que la jeune lycéenne en ait elle même consommé.

L'homme, âgé de 35 ans, dont le casier judiciaire est vierge, avait avoué, mardi, "avoir agressé" Gala avec laquelle il avait passé la soirée.

Il dit l'avoir tuée après l'avoir conduite à son domicile, puis avoir chargé le corps dans sa voiture avant de l'abandonner dans une forêt proche d'Yssingeaux.

Le meurtrier présumé a été déféré au parquet de Clermont Ferrand ce jeudi vers 13h30 pour être présenté au juge d'instruction.

Sur le même sujet

Futur bâtiment des Archives départementales de l'Isère

Les + Lus