La 3e Loire : l'enjeu industriel

Par Philippe BETTE

La 3e Loire

La troisième circonscription de la Loire verra-t-elle la réélection de François Rochebloine (Nouveau Centre), comme chaque fois dans ce bastion du centre droit, ou connaîtra-t-elle un bouleversement politique majeur depuis 25 ans dans un contexte de crise économique aigüe ?

La troisième circonscription de la Loire verra-t-elle la réélection de François Rochebloine (Nouveau Centre), comme chaque fois dans ce bastion du centre droit, ou connaîtra-t-elle un bouleversement politique majeur depuis 25 ans dans un contexte de crise économique aigüe ?

Ces dernières  années, la Vallée du Gier, les cantons de Saint-Chamond et les communes limitrophes, sont particulièrement frappés par la  désindustrialisation et le chômage. Indice de l’insatisfaction ambiante, l’on vote ici de plus en plus Front national. Comme un désaveu des partis traditionnels, impuissants à trouver des alternatives économiques réalistes.

L'emploi, un enjeu majeur

Ce contexte a déjà coûté son siège de conseiller général au député sortant, battu  aux dernières cantonales en 2011 par un certain Hervé Reynaud.
Un candidat «divers droite» qui avait alors obtenu 62% des voix à Saint-Chamond et qui voudrait bien réitérer le même scenario, cette fois aux législatives.
Ce candidat «indépendant» affiche ses ambitions en se disant porteur d’un «vrai projet de territoire», notamment en matière industrielle.

Une troisième candidature, celle de Severine Brun pour le Front National, rend le jeu très ouvert à droite… et pourrait faire les affaires de la gauche qui entend bien surfer sur la vague présidentielle. 

Le maire PS de Saint-Chamond, Philippe Kizirian, attend de ces élections qu’elles confortent François Hollande et donnent une nouvelle majorité au «changement». Lui aussi fait campagne contre la désindustrialisation et milite pour des mesures rapides répondant à l’urgence sociale.
Un discours qui ratisse large, explorant au passage le potentiel électoral du Front de gauche qui présente pourtant son propre candidat, Vincent Bony .
Ce collaborateur de Marie-Georges Buffet quand elle était ministre de la jeunesse et des sports croit lui aussi au renouveau industriel de la Vallée du Gier, à partir d’un collectif humain motivé et compétent.

A droite comme à gauche, la relance industrielle de la vallée et son corollaire, l’emploi apparaissent donc bel et bien comme l’enjeu majeur de ces législatives.

Autres candidats 3e Loire

Vassal Julien ( DLR)
Lancon Nicole ( MEI)
Bony Vincent (FDG)
Barbasso Alain (EELV)
Pereira Alexis (SE)
Moulin André (LO)

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Avant Saracens-ASM en Coupe d'Europe

Près de chez vous

Les + Lus