• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La décharge de Puy Long réquisitionnée

Le Syndicat du bois de l'Aumône pourra continuer à déposer ses ordures ménagères à Puy Long

Par Béatrice Nguyen

video title

video title

Clermont : la réquisition de Puy long prolongée

La polémique continue entre le Sydicat du Bois de l'Aumône et Clermont-Communauté. Clermont Co, opposé au projet construction de l'incinérateur, refusait d'accueillir les ordures ménagères du Syndicat. La réquisition de la décharge de Puy Long prise par le préfet vient d'être prolongée.

La polémique, née suite au maintien de la construction de l'incinérateur, entre le Sydicat du Bois de l'Aumône et Clermont-Communauté continue. Clermont Co, opposé au projet, refusait d'accueillir les ordures ménagères du Syndicat. La réquisition prise par le Préfet est prolongée.

Depuis fin juillet, les camions du Syndicat du Bois de l'Aumône peuvent à nouveau utiliser la décharge de Puy Long suite à une réquisition du préfet. Ils y apportent les les ordures ménagères des communes du Syndicat, soit 1/4 du département du Puy de Dôme.

La réquisition qui prenait fin cette semaine, vient d'être reconduite pour deux mois.

En attendant, la construction de l'incinérateur se poursuit.

Clermont-Communauté et le SBA n'ont pas trouvé d' accord technique.

Le dossier est sans doute devenu trop politique.

Pourtant en juillet, le préfet incitait les deux parties à discuter...mais en vain.

Les opposants à l'incinérateur , dans leur village d'irréductibles près du chantier, en sont au 157ème jour d'occupation.

Voir le reportage de Christian Lamorelle et Jean Jazeix.

Sur le même sujet

Malou, résistante ardéchoise

Les + Lus