Le Franco-Palestinien Salah Hamouri libre

© France3 Lyon
© France3 Lyon

Salah Hamouri, a été relâché, avec 550 autres détenus dimanche soir.

Par Isabelle Gonzalez

video title

video title

Réaction par téléphone de Salah Hamouri

Le prisonnier français, Salah Hamouri, dont la mère vit à Bourg en Bresse, à soixante kilomètres de Lyon, a été relâché, dimanche soir, par les autorités israélienne, dans le cadre d'un échange de prisonniers. Après six ans, neuf mois et sept jours de détention, le jeune homme a retrouvé sa mère hier soir dans la bande de Gaza.

Il a été relâché sur la base militaire israélienne d'Atarot.

Salah Hamouri a été accueilli par ses deux parents, venus

le chercher en voiture, avant de retrouver le domicile familial à Dahiyat Al-Barid, à la lisière de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, où l'attendaient quelque 300 proches et sympathisants dans une atmosphère de fête.

Il a été acclamé, embrassé et porté en triomphe par ses amis et ses supporteurs portant le keffieh rouge et blanc et le drapeau écarlate du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche nationaliste).

Le consul général de France à France à Jérusalem, Frédéric Desagneaux, a rendu visite pendant quarante minutes au jeune homme et à ses parents.

Dans un communiqué, le président de l'Association France Palestine Solidarité (AFPS), Jean-Claude Lefort, qui a animé son comité de soutien, s'est félicité de cette

libération, tout en regrettant qu'elle ne soit pas intervenue plus tôt.

Sa famille et son comité de soutien en France avaient espéré qu'il sortirait de prison le 28 novembre dernier, bénéficiant ainsi d'une libération avant terme à cause de

la surpopulation carcérale en Israël, mais l'administration pénitentiaire israélienne avait fait savoir que Salah Hamouri serait libérable en mars 2012, au terme de sa peine.

La France, qui plaidait depuis 2009 en faveur d'une libération anticipée de Salah Hamouri, a "apprécié", selon le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé.

Né à Jérusalem de mère française et de père palestinien, Salah Hamouri,avait été arrêté le 13 mars 2005 et reconnu coupable en 2008 par un tribunal militaire

israélien de projet d'assassinat du rabbin Yossef.

Condamné à sept ans de prison, il a toujours clamé son innocence.

Sur le même sujet

RIC

Les + Lus