• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le suspect avoue

Un homme de 35 ans avoue avoir tué la lycéenne disparue

Par France 3 Auvergne avec AFP

video title

Meurtre de Gala : soutien psychologique

Après le drame qui a eu lieu à Yssingeaux dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 mars, le meurtrier présumé de Gala est passé aux aveux. Choqués, les camarades de la jeune fille élèves au lycée agricole d'Yssingeaux bénéficient d'un soutien psychologique.

Mardi 27 mars dans la soirée, un homme de 35 ans sans antécédents judiciaires a avoué avoir tué la jeune lycéenne de 18 ans après avoir passé la soirée de dimanche à lundi avec elle.

Selon le procureur de la République de Clermont-Ferrand, la jeune fille "a reçu un choc à la tête qui pourrait avoir été porté avec une bouteille"

Le meurtrier présumé a expliqué avoir "emmailloté le corps dans un drap" et l'avoir ensuite "déposé dans la forêt".

Placé en garde à vue mardi 27 mars à 16 h, il a guidé les enquêteurs jusqu'au corps de la jeune fille près d'un cours d'eau à quelques kilomètres d'Yssingeaux.

Une cellule de soutien psychologique a été mise en place au lycée agricole d'Yssingeaux où était scolarisée Gala.

Gala était en deuxième année de BEP de soigneur aide-animateur des métiers du cheval. Elle avait disparu depuis lundi 26 mars.

L'enquête est menée conjointement par la section de recherche de Clermont-Ferrand et la brigade de gendarmerie d'Yssingeaux.

Voir le reportage de Gérard Rivollier et Elodie Brot-Monnier

Voir également la réaction du maire d'Yssingeaux :  Bernard Gallot

Sur le même sujet

Le plus gros camion du monde

Les + Lus