Les policiers manifestent place Bellecour

© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes

Mardi soir, aux alentours de 22 heures, 200 à 300 policiers se sont rassemblés pour manifester.

Par Sarah Rebouh

"Ras le bol". C'était le mot d'ordre des forces de l'ordre rassemblées place Bellecour à Lyon mardi soir.

La manifestation a débuté calmement. Rien ne laissait présager un rassemblement des policiers municipaux et nationaux qui n'ont pas hésité à braver leur devoir de réserve. Les syndicats n'étaient par à l'origine du dispositif. Les policiers en civil étaient presque 300 à se tenir debout au milieu de la place, sans réel bruit, durant presque une heure, selon nos journalistes présents sur place.

Aux alentours de 23 heures, plusieurs véhicules de police se sont approchés de la place en allumant leurs gyrophares, dans un concert de bruit. Les policiers ont alors suivi les véhicules pour effectuer un tour de la place Bellecour, en criant : "Policier en colère !" Les policiers aux volants des véhicules de police encourent des sanctions.

Agressions, manque de soutien de la hiérarchie...

Aucun des policiers présents n'a voulu témoigner devant notre caméra, par peur d'être reconnu par sa hiérarchie. Cependant, selon certains, il s'agissait de soutenir leur collègue mis en examen dans l'affaire de Noisy-le-Sec. À Paris et à Bobigny, d'autres manifestations de soutien se sont déroulées il y a déjà quelques jours. Les policiers lyonnais dénoncent également l'augmentation des agressions lors des missions ainsi que le manque de considération de leur hiérarchie.

Les policiers promettent d'autres mobilisations à venir.

Sur le même sujet

Les + Lus