Lyon : Nicolas Sarkozy passe à l'attaque

© Fr3 Rhône-Alpes
© Fr3 Rhône-Alpes

Le meeting de Lyon a été l'occasion pour le candidat-président de tacler à plusieurs reprises François Hollande.

Par Sarah Rebouh

video title

Lyon : Meeting de Nicolas Sarkozy

Le président candidat était en visite à Lyon samedi 17 mars. Pour l'occasion, près de 10 000 personnes se sont rassemblées pour écouter le discours de Nicolas Sarkozy.

Plusieurs milliers de militants et sympathisants se sont rassemblés devant la tribune occupée par le candidat de l'UMP, l'actuel président de la République, Nicolas Sarkozy.

Durant 45 minutes, le président-candidat n'a pas usé de nouvelles mesures mais s'est focalisé sur l'attaque violente de François Hollande et du camp socialiste.

A plusieurs reprises, Nicolas Sarkozy a accusé le candidat du PS de "mentir", de "dissimuler qui il est et ce qu'il veut", de "ne parler de rien, ne s'engager sur rien", de "fuir le débat" ou encore de "maquiller les enjeux".

<< Visionnez le reportage de la rédaction de France 3 Rhône-Alpes.

Le PS au centre des repproches

Les socialistes, dans l'ensemble, en ont aussi pris pour leur grade puisque selon Nicolas Sarkozy, ils sont à l'origine de tous les maux du pays. Premièrement le candidat de l'UMP a dénoncé le fait que les socialistes ont abandonné "le champ de bataille républicain", provoqué "la plus grave crise du logement qu'on a jamais connue" mais aussi saigné à blanc la sidérurgie dans les années 80 et provoqué "l'explosion de la délinquance".

Les réactions de la classe politique

A la suite de ce discours, les réactions politiques ne se sont pas faites attendre. Harlem Désir, secrétaire national du PS, eurodéputé a déclaré : "A Lyon, Nicolas Sarkozy a montré qu'il est plus que jamais le candidat du "mentir plus pour gagner plus!" (...) Il ment ouvertement aux Français mais personne ne le croit: c'est un numéro de camelot qui n'est pas à la hauteur de la fonction présidentielle."

De son côté, Nicolas Sarkozy reçoit le soutien inconditionnel de son parti et de ses représentants officiels, à l'image de Salima Saa, secrétaire nationale de l'UMP : "Nicolas Sarkozy, malgré les caricatures, se présente comme le candidat qui veut parler en vérité aux 65 millions de Français. En vérité, parce que la politique a changé."

Quoi qu'il en soit, la machine UMP est en marche pour relancer le score de son candidat dans les sondages. Pour l'instant, le plan semble fonctionner, puisque Nicolas Sarkozy passait dimanche pour la pemière fois devant François Hollande, dans certains sondages d'opinion.

Sur le même sujet

Les + Lus