Lyon: Paul Berliet est mort à l'âge de 94 ans

© France3 Lyon
© France3 Lyon

L'industriel lyonnais avait repris en 1949 le flambeau de son père, Marius Berliet

Par Isabelle Gonzalez

video title

Paul Berliet est mort à 94 ans

Paul Berliet était le dernier dirigeant de l'entreprise automobile crée par son père, Marius. Il est mort à 94 ans.

Marius Berliet, le père de Paul, avait lancé la France dans la construction automobile à Lyon, quartier de la Croix-Rousse, au tout début du XXe siècle. Après la Deuxième Guerre Mondiale, Paul Berliet avait décidé de recentrer les activités lyonnaises sur les poids-lourds.

Avant et après sa fusion avec Renault, imposée par l'Etat, les véhicules Berliet équipaient les lignes de bus des TCL jusque dans les années 80. Renault Trucks occupe toujours aujourd'hui le dernier site l'usine Berliet, à Vénissieux.

L'homme et l'entreprise

Dès l'adolescence, Paul, né le 5 octobre 1918 à Lyon, avait travaillé chaque été à l'école des apprentis Berliet, puis comme ouvrier, après avoir été recalé au concours d'entrée de Centrale. "J'ai toujours été respecté dans l'entreprise. J'étais un des leurs." avait-il dit
à l'AFP avec fierté.
En 1942, il est nommé directeur général de la fabrication. Mais à la Libération,
son père et lui sont condamnés à de la prison pour collaboration économique avec
l'occupant. Il passera "40 mois derrière les barreaux". Il reprend toutefois la direction de l'usine, en 1949, à la mort de son père.
Il est alors gracié et est rappelé pour remonter l'entreprise en difficulté, placée sous séquestre cinq ans plus tôt. L'entreprise va s'agrandir spectaculairement et acquérir une dimension mondiale.

De l'entreprise familiale à l'industrie
C'est en 1962 qu'il accède à la présidence de la société, qui est reprise en 1975
par Renault. Trois ans plus tard, la régie fusionne sa propre filiale poids lourd
Saviem avec Berliet pour donner naissance à Renault Véhicules Industriels dont
Paul Berliet est nommé vice-président.
Peu avant sa retraite, en 1982, Paul Berliet avait créé avec RVI la "fondation
de l'automobile Marius Berliet", qui a pour objet la sauvegarde du patrimoine automobile
de la région rhône-Alpes et de l'histoire du camion.


Paul Berliet s'était marié en 1942. Veuf depuis 1988, il était père de quatre
enfants. Ses obsèques seront célébrées vendredi 10 août à Lyon.

Sur le même sujet

Rassemblement enseignants à Vaulx-en-Velin

Les + Lus