MAJORITE ABSOLUE POUR LE PS. LA DROITE RESISTE.

Par Philippe BETTE

Les Francais ont donc décidé d’accorder à Francois Hollande une large majorité parlementaire,un choix totalement cohérent après l’élection présidentielle. 

Le Parti Socialiste détient à lui seul une majorité de siéges (316).Aucune force politique d’appoint ne lui sera nécessaire pour faire adopter les textes parlementaires.

17 députés écologistes et 10 du Front de gauche font leur entrée dans la nouvelle assemblée nationale.

L’UMP est ses alliés obtiennent pour leur part 229 siéges.
Le Front National est de retour dans l’hemicycle avec deux siéges.

Mais c’est en définitive Marion Maréchal Le Pen ,la petite fille de Jean Marie Le Pen la niéce de Marine, qui portera les couleurs du Rassemblement « bleu Marine ».          

PAS DE VAGUE ROSE

Dans la région Rhône Alpes, la droite résiste globalement à la vague rose et réussit   à préserver des circonscriptions où elle était très menacée .

Dans le Rhône,les députés UMP sortants ,Philippe Cochet ,Patrice Verchére ,Bernard Perrut et Christophe Guilloteau, Philippe Meunier sont réelus très confortablement.

Dominique Nachury s’impose dans la 4éme circonscription du Rhône, celle de Dominique Perben qui ne se représentait pas.  

Georges Fenech (UMP) confrontée à une candidate du Front National récupére son siége de député après l’avoir perdu il y a 5 ans .Réelection là aussi  dans un fauteuil (65,02%).

Dans l’Ain ,l’UMP préserve aussi ses positions et Damien Abad (Nouveau centre/investi UMP ) conquiert la toute nouvelle 5éme circoncription ,issue d’un redécoupage.

Etienne Blanc, Xavier Breton,Michel Voisin sont réelus. 

Toujours dans l’Ain, dans une triangulaire avec le Front National posté en embuscade le député sortant UMP Charles de la Verpilliére parvient à sauvegarder son siége 

(44,31%) devant le divers gauche Michel Raymond (38,76%)

Le candidat » bleu Marine »,Olivier EYRAUD ,transfuge de l’UMP, n’arrive pas à réitérer son score du premier tour.

Dans la 4éme circonscription de la Loire où le patron de l’UMP était lui aussi très menacé dans une triangulaire ,Dino Cinieri parvient à sauver son siége avec 41,96% devancant l’écologiste Lela Ben Charif (39,68%).Le Front National fait moins bien qu’au premier tour.       

Le sortant UMP Paul Salen est aussi réelu dans la 6éme de la Loire (53,35%) .

Francois Rochebloine,le député sortant du Nouveau Centre est réelu (52,36%) dans la 3éme circonscription de la Loire où il était talonné par le maire socialiste de St Chamond. Philippe Kizirian ne réussit pas son pari(47,64%).

Yves Nicolin (UMP) se maintient sans probléme (56,35%) à Roanne contre la socialiste Laure Deroche.

Dans la Drôme ,le duel qui opposait l’ancien et l’actuel maire de Valence  tourne à l’avantage du député sortant UMP Patrick Labaune (51,87%)

Hervé Mariton, le député sortant de la 3éme circoncription de la Drôme garde lui aussi son siége (51%) contre le député socialiste Hervé Rasclard.

UNE GAUCHE CONQUERANTE

La gauche, si elle ne parvient pas à bousculer fondamentalement les positions de l’UMP, profite néanmoins de la dynamique présidentielle.

C’est le cas en Ardéche où la socialiste Sabine Buis (51,23%) évince le député sortant UMP Jean Claude Flory et enléve un nouveau siége .

Les deux députés sortants Pascal Terrasse (67,2%)et Olivier Dussopt (53,35%) étant largement réelus, le PS se distingue là en obtenant l’exclusivité de la représentation parlementaire en Ardéche et en renforcant son implantation.    

Le PS conquiert la 4éme circonscription de la Drôme.

Nathalie Nieson bat (52,72%) la député sortante Marie Héléne Thoraval.

Dans le Rhône, le radical de gauche Thierry Braillard soutenu par le maire de Lyon emporte la 1ére circonscription contre le député sortant Michel Havard .

Héléne Geoffroy succéde au socialiste Jean Jacques Queyranne dans la 7éme circonscription.

Si le PS ne parvient pas à conquérir toutes les circoncriptions lyonnaises , il progresse néanmoins puisque ses députés sortants Pierre Alain Muet et Jean Louis Touraine sont réelus.Dans la Loire aussi ,les députés sortants socialistes Regis Juanico et Jean Louis Gagnaire confortent leurs positions.

Le politologue Daniel Navrot estime que « les terres de droite résistent .»

Et « si la gauche progresse en voix, observe –t-il ,cela reste insuffisant pour gagner des siéges » .L’électorat socialiste élargit son périmétre dans les centres urbains mais la droite maintient ses positions dans les territoires ruraux ou péri –urbains.

Résultats du scrutin

Sur le même sujet

Extrait DEP du 7 octobre (11h30)

Les + Lus