Mgr Barbarin reste contre le mariage homosexuel

© AFP
© AFP

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a réaffirmé son opposition au mariage homosexuel.

Par SR et AFP

Les catholiques sont appelés à dire le 15 août une prière pour la France, marquant la solidarité avec les personnes touchées par la crise, ainsi que l'attachement de l'Eglise à la famille alors que le gouvernement veut donner aux homosexuels le droit de se marier et d'adopter.

"Nous l'avons déjà rappelé en février 2007 avec Richard Wertenschlag, grand rabbin de Lyon, et Azzedine Gaci, recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne : le mariage est l'union d'un homme et d'une femme. C'est écrit sur la première page de la Bible", souligne aussi le cardinal.

Interrogé sur l'adoption d'enfants par les couples homosexuels, le prélat répond ensuite : "Notre désir est que la loi n'entre pas dans des domaines qui dépassent sa compétence. Un Parlement est là pour trouver du travail à tout le monde, (...) pour s'occuper de la sécurité, de la santé ou de la paix. Mais un Parlement, ce n'est pas Dieu le Père".

Alors qu'on lui demande son avis sur les catholiques homosexuels qui souffriraient de cette prière du 15 août, Mgr Barbarin répond : "A l'intérieur de l'Eglise, beaucoup d'homosexuels ont laissé un héritage extraordinaire, de Michel-Ange à Max Jacob. Les homosexuels sont ce qu'ils sont et ils essaient comme moi d'être fidèles au Christ et de servir leurs frères". 


Quant à l'euthanasie, une loi l'instaurant "accréditerait l'idée que certaines vies ne méritent pas d'être vécues. Or, notre civilisation reconnaît +la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine+; c'est la première ligne de la Déclaration des droits de l'homme", ajoute-t-il.
 

Alors que le journaliste demande au religieux si cette prise de position n'est pas une atteinte à la laïcité, ce dernier réagit vivement : "La laïcité interdirait la prière ? Est-ce cela que vous me demandez ? Sommes-nous en tyrannie ? Allons-nous soumettre nos rites et nos formulaires au commandement de la pensée unique ?"

5 à 10% de personnes concernées par le mariage homosexuel en France

"Une enquête visant à recenser le nombre d’homosexuels n’a encore jamais été entreprise en France" selon le magazine Têtu. La mesure promise par François Hollande pourrait néanmoins concerner 5 à 10% des Français, selon Jérôme Fouquet, directeur-adjoint du département opinions de l’Institut français de l’opinion publique (Ifop). Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a promis début juillet que les couples homosexuels pourraient se marier et adopter des enfants "au premier semestre 2013", un engagement de campagne du président François Hollande.

Sur le même sujet

Escalade : des grimpeurs clermontois hissés par des champions

Les + Lus