Mobilisation des “Ascometal” au Cheylas

Ce 12 sept, les salariés ont planté des croix pour symboliser la perte de leurs emplois et la fermeture du site.

Par France 3 Alpes

video title

Le Cheylas (38) : Mobilisation des "Ascometal"

Ce 12 septembre, les salariés d'Ascometal au Cheylas ont planté des croix le long de la départementale devant leur usine, pour manifester contre les 166 emplois menacés par la fermeture du laminoir.

Après avoir éteint son aciérie en 2008, l'entreprise Ascométal du Cheylas en Isère ferme aujourd'hui son dernier laminoir. Le site était réputé pour la fabrication des ressorts destinés aux automobiles et aux poids-lourds.

Avec l'annonce de la fermeture du site du Cheylas, 166 salariés et leurs familles s'apprêtent à vivre des temps difficiles. Face à ce nouveau coup du sort, les employés semblent résignés.

Ce qui se passe ici se passe un peu partout en France, c'est inquiétant pour nous et pour nos enfants, se désole un employé.

On ne peut pas faire grand chose, on ne peut pas rallumer notre aciérie, ajoute Alain Gadille, secrétaire général CGT d'Acosmétal.

Il ne restera plus au Cheylas qu'un seul atelier employant 110 personnes sur des petites pièces. Autrement dit, c'est la mort à court terme de ce site industriel qui faisait travailler plus d'un millier de personnes il n'y a pas si longtemps.

Les salariés attendent à présent les propositions de reclassement de la direction, qui devraient arriver dans la journée.

Sur le même sujet

Les + Lus