Rhône-Alpes: Grogne des producteurs de lait

Archives. / © France3 Alpes.
Archives. / © France3 Alpes.

Augmentation des prix des céréales et baisse du prix du lait, une équation impossible à résoudre pour les producteurs

Par Isabelle Gonzalez

"Le lait déborde et les prix plongent", ont dénoncé à la mi-juillet les représentants des producteurs de lait, qui étaient quelques centaines à manifester devant le Parlement européen à Bruxelles.
Ils sont unanimes: la baisse du prix du lait est provoquée par la surproduction en Europe.

L'offre étant supérieure à la demande, le prix du litre se négocie autour de 25 centimes alors qu'il en coûte près de 40 aux éleveurs, selon l'EMB.

Pour certains producteurs, la situation s'annonce désormais plus grave que lors de la précédente "crise du lait" de 2009.

En conséquence, les producteurs réclament sans délais deux "mesures concrètes" telle qu'une réduction volontaire des volumes produits en échange d'indemnisations versées aux producteurs et la mise en place d'une agence de surveillance européenne afin que l'offre et la demande puissent se rééquilibrer.

Cette situation est rendue encore plus délicate du fait de l'augmentation des cours des céréales sur le marché mondial.

L'EMB estime "relativement limité" le coût d'un programme destiné à maintenir le prix à un niveau supérieur à 30 centimes/kg " d'autant qu'en ce moment les députés européens planchent sur une réforme de la politique agricole commune.
La fin des quotas laitiers est prévue en 2015.

>>> Ci-contre le reportage chez un producteur laitier savoyard

Sur le même sujet

Les + Lus