• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rugby : Top 14 Grenoble - Mont-de-Marsan

L'un démarre en fanfare, l'autre tremble , Grenoble reçoit Mont-de-Marsan sur sa pelouse.

Par AFP

La rencontre entre Grenoble et Mont-de-Marsan samedi  8 septembre (18h30) lors de la 4e journée de Top 14 oppose les deux promus dans l'élite aux profils opposés et aux fortunes diverses en ce début de saison.

 Grenoble, champion de Pro D2 la saison dernière, a entamé sa saison tambour battant avec deux victoires en trois rencontres, à Bordeaux-Bègles (29-28) et contre le Stade Français (26-12). Le club isérois pointe à la 8e place du Top 14... devant des clubs comme Bayonne, le Stade Français ou Perpignan.


 Le Stade Montois est, lui, à la peine, pas aidé par un début de calendrier titanesque avec des déplacements à Biarritz (vainqueur du Challenge européen), Toulouse (champion de France) et la réception de Toulon (finaliste du Top 14) soldés par trois défaites (28-10, 37-22, 29-15) et zéro points malgré des performances unanimement saluées. "Je préférerais qu'on nous dise qu'on n'a pas été bon et qu'on prenne quatre points à la fin", soupire le pilier Alexandre Menini.


 Petit Poucet et lanterne rouge du Top 14, les Montois n'entendent pas pour autant se poser en victimes. "Il ne faut pas se cacher derrière des faux-semblants, des budgets, des reprises tardives de l'entraînement... Il faut des points, c'est tout", assène le centre Baptiste Chedal-Bornu.


 Les deux clubs abordent le très relevé Top 14 avec des moyens différents.
 "Les Montois jouent leur survie"


 Avec un projet bâti de longue date et soutenu par un bassin économique dynamique, Grenoble a porté son budget à 14,9 millions d'euros, ce qui en fait le 10e budget du Top 14, contre 6,23 millions d'euros au Stade Montois.


 Avec l'objectif de s'installer durablement dans l'élite, le club isérois a attiré quelques renforts d'expérience comme Shaun Sowerby, Rudi Coetzee ou Nicolas Laharrague et quelques autres joueurs de l'hémisphère Sud (Hegarty, Hand, Bancroft).


 Leurs homologues landais ont complété leur effectif par touches (Rabeni, Pic, Murray...) pour éviter de faire une nouvelle fois "l'ascenseur", comme ils l'ont connu après avoir atteint le Top 16 en 2003-2004 puis le Top 14 en 2008-2009.


Cette quête commence samedi dans une rencontre qui s'annonce de haute intensité. "Les Montois jouent leur survie, ils seront très motivés", rappelle l'ailier grenoblois Lucas Dupont. Il ne faudra pas tomber dans le piège et prendre le jeu à notre compte".

. GRENOBLE - MONT-DE-MARSAN LA COMPOSITION

(arbitre: M. Minery)
 Grenoble: Tuculet - Dupont, Jahouer, Hunt, Cooke - (o) Pelissié, (m) Courrent - Best, Sowerby, Bernard - Beukes, Hand - Edwards, Bouchet, Mutapcic
 Mont-de-Marsan: Durquet - Price, Chedal, Baleinadogo, Cabannes - (o) Duvallet, (m) Magnaval - Taulanga, Ricaud, Farre - Liebenberg, Murray - Mailau, Grobler, Correia
 Remplaçants:
 Grenoble: David, Buckle, Veyret, Vanderglas, Gengenbacher, Coetzee, Darbo, Kouider
 Mont-de-Marsan: Caudullo, Fiorini, Botha, Tastet, Pic, Claverie, Dubie, Ormaechea

Sur le même sujet

Au bonheur des mômes 2019

Les + Lus