Scionzier : Le trichloréthylène montré du doigt

Après un accident mortel dans une entreprise de décolletage, la CFDT 74 demande l'élimination du trichloréthylène.

Par France 3 avec l'AFP

Après un accident mortel dans une entreprise de décolletage en Haute-Savoie, la CFDT 74 a demandé jeudi l'élimination du trichloréthylène, un produit toxique utilisé pour dégraisser les pièces, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"A quand une véritable politique d'élimination de ce produit très dangereux dans
la totalité des
entreprises?", s'est interrogé le syndicat en référence à cet accident.
 "C'est un produit efficace quant au dégraissage des pièces mais c'est aussi un
produit dangereux, tant pour les patrons que pour les salariés
", a estimé Jean-Jacques Rivals, secrétaire général de la CFDT de Haute-Savoie, en se disant "plus que favorable" au remplacement de ce produit toxique par des produits de substitution.

 "Force est de constater que les réalités du quotidien dans ce secteur professionnel sont loin des orientations qui mériteraient d'être prises", a-t-il cependant remarqué.
La vallée de l'Arve, en Haute-Savoie, concentre 65% du décolletage français, faisant vivre plusieurs milliers de personnes.

Sur le même sujet

Les + Lus