• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Serge Godard veut un arbitrage ministériel

Le maire de Clermont-Ferrand ne veut pas que ce patrimoine soit "massacré" en étant cédé à un promoteur immobilier.

Par Stéphane Moccozet

Mercredi soir, lors du conseil municipal de Clermont-Ferrand, le maire, Serge Godard, a exprimé son souhait d'un arbitrage du ministre de la santé, Marisol Touraine, dans la vente de l'Hôtel-Dieu.

"Il n'est pas envisageable de voir ce site stratégique devenir un produit immobilier à haut rendement pour des promoteurs privés qui n'auront aucun soucis de l'intérêt général", c'est en ces mots que Serge Godard, le maire de Clermont-Ferrand, s'est inquiété de la prochaine vente des 5 hectares de terrains de l'Hôtel-Dieu par le CHU à un investisseur privé. Le CHU ne veut pas révéler l'identité de son acheteur mais la perspective que cet espace constructible, situé au coeur de la capitale auvergnate, soit cédé à un promoteur inquiète la municipalité clermontoise.

25 millions d'euros

Alain Meunier, le directeur du CHU de Clermont-Ferrand, révélait dans les colonnes du quotidien La Montagne, le 13 juin dernier, qu'un acquéreur privé avait formulé une offre à hauteur de 25 millions d'euros pour le rachat de la quasi-totalité de l'Hôtel-Dieu. Une offre retenue en accord avec l'agence régionale de santé.

Marisol Touraine à la rescousse ?

Craignant de voir ce patrimoine local "massacré" et servir de produit financier à haut rendement, Serge Godard sollicite donc aujourd'hui l'arbitrage de la ministre de la santé, Marisol Touraine.

Le reportage réalisé le 13 juin 2012 par Laurent Pelletier et René Thévenot

Serge Godard veut un arbitrage ministériel

Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand, un acheteur pour... par France3Auvergne

Sur le même sujet

Tarare, le 18 août 2019 / Virginie Jaffre

Les + Lus