• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Suicide à la prison de Corbas

Jeudi matin à l'aube, un homme a été retrouvé pendu dans sa cellule de la maison d'arrêt de Corbas.

Par Régions

Un homme de 36 ans, originaire de St Priest et placé en détention préventive depuis décembre 2009, s'est pendu jeudi matin très tôt à la maison d'arrêt de Lyon-Corbas. L'homme a été découvert dans sa cellule par des surveillants qui effectuaient la dernière ronde de nuit.  

Il s'agissait d'un "détenu sans problème, qui travaillait, pour lequel on n'avait pas relevé de  problème psychiatrique et qui n'avait pas de mesures spécifiques de surveillance", a expliqué Emmanuel Chambaud, secrétaire local de l'UFAP. Une enquête a été ouverte.

Si la chaleur était supportable ces dernières semaines, "on a énormément d'entrées en ce moment, on écroue beaucoup", a relevé M. Chambaud. "On a très peu de personnel et comme il n'y a pas assez d'encadrement, on ouvre, on ferme, on ne fait plus que ça. On n'a plus le temps de faire de l'observation, de discuter avec les détenus pour remarquer un changement de comportement", a-t-il déploré. "Dès que le politique dit : "On va mener une campagne de répression", on le sent immédiatement dans les entrées et la surpopulation carcérale", a-t-il souligné.

Le 21 juillet dernier, un autre détenu, également en détention préventive dans une affaire de stupéfiants, s'était déjà pendu dans cette maison d'arrêt.

Sur le même sujet

Le plus gros camion du monde

Les + Lus