Suicide des enfants : le rapport de Boris Cyrulnik

© France 3 RA
© France 3 RA

Par Dolores MAZZOLA

video title

Un rapport sur le suicide des enfants : témoignage

Le suicide des enfants: le psychiatre Boris Cyrulnik a remis au gouvernement un rapport sur cette douloureuse question de société. En Rhône-Alpes, ces derniers mois, 2 enfants ont mis fin à leurs jours: Ousmane, à Romans/Isère et Lalita, à Pierre-Bénite. Le rapport de B.Cyrulnik a été rendu public.

Le suicide des enfants : selon l'Inserm, 37 enfants et pré-adolescents de 5 à 14 ans se sont donné la mort en 2009. Des chiffres inquiétants qui ont conduit Jeannette Bougrab, secrétaire d'Etat à la jeunesse, à commander au psychiatre Boris Cyrulnik un rapport sur ce sujet douloureux et tabou. Un rapport remis le 29 septembre au gouvernement...

En Rhône-Alpes, ces derniers mois, deux enfants sont passés à l'acte et ont mis fin à leurs jours. Ousmane, 11 ans, s'est jeté dans la rivière, à Romans/Isère. 
En janvier dernier, à Pierre-Bénite, Lalita s'est défenestrée. La fillette de 9 ans a mis fin à ses jours en sautant du 5e étage de son immeuble. Un geste volontaire incompréhensible pour ses proches... Ci-contre le témoignage du père de Lalita.


En bref - Les enfants, dont la détresse est souvent difficile à percevoir, sont aussi capables de se donner la mort, estime Boris Cyrulnik dans son rapport. Selon le psychiatre, "les carences sensorielles précoces", l'isolement affectif, créent une "vulnérabilité" émotionnelle, un terreau pouvant contribuer au passage à l'acte plus tard. Dans son rapport, Boris Cyrulnik prône une politique de prévention notamment en donnant une "cohérence aux métiers de la petite enfance". A l'école, il prône une adaptation des rythmes scolaires, une notation plus tardive, une lutte contre le harcèlement.


Sur le même sujet

Les + Lus